WhatsApp - 1 milliard d'utilisateurs mais pas encore rentable

Alors qu'une personne sur sept dans le monde utilise WhatsApp, l'application est encore en recherche d'un modèle économique.

L’application de messagerie instantanée WhatsApp compte désormais plus d’un milliard d’utilisateurs. "Cela signifie que près d’une personne sur sept sur Terre utilise WhatsApp tous les mois pour rester en contact avec ses proches, amis et famille", a annoncé le groupe sur son blog officiel.

Rachetée par Facebook en 2014 pour un montant de 20 milliards de dollars, WhatsApp est un service de messagerie totalement gratuit. Il permet à ses utilisateurs de communiquer avec d’autres contacts possédant eux aussi l’application sur leur smartphone.

Lors de son rachat, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg s’était donné comme mission principale d’augmenter le nombre d’utilisateurs de l’application. Il avait notamment déclaré : "il n’est pas intéressant de monétiser un produit avant qu’il atteigne un milliard d’utilisateurs". Une opération largement réussie puisque ce nombre a doublé en un an, passant de 500 millions à 1 milliard.

Quel modèle économique ?

Tout l’enjeu maintenant pour le groupe est de trouver une voie pour la monétisation de l’appli. La possibilité de faire payer un abonnement est cependant exclue. Si pendant longtemps WhatsApp a facturé ses services après la première année d’utilisation, cette stratégie n’est plus à l’ordre du jour et WhatsApp ne facture plus d’abonnement. La raison en est que de nombreux utilisateurs dans le monde ne disposent pas d’une carte de crédit. Par ailleurs, le groupe a toujours déclaré être opposé aux pages ou bandeaux de publicité

Afin de trouver d’autres voies de monétisation, WhatsApp testera prochainement des outils permettant aux entreprises ou aux organisations de communiquer via la plateforme avec leurs clients. Le futur modèle économique pourrait donc bien être basé sur l’interaction entre les utilisateurs et les marques.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...