Retour d'expérience - L'imprimerie Lig (39), la Linoprint CV80 et le système DFE d'Heidelberg

Lig s'est équipée d'une presse numérique Linoprint, pilotée par le DFE, le dernier système développé par Heidelberg. Stéphane Cuisant, directeur général et fils du fondateur, partage avec nous son expérience de ce nouvel équipement.

Le

Située à Dole dans le Jura, l’imprimerie Lig (L'Ingéniérie Graphique) a mis en production en septembre 2015 une presse d’impression numérique Linoprint CV80 avec cinquième couleur équipée du système Digital Front End (DFE). 

Avec ses 11 personnes, Lig a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2015 en hausse de 5 % par rapport à 2014 avec un résultat stable. Imprimeur généraliste, l’entreprise a néanmoins beaucoup développé son activité dans le secteur de l’hôtellerie et des restaurants de luxe.

La Linoprint CV80 vient remplacer la Linoprint C751 qui a été transférée sur l'imprimerie du Val de Saône située à Gray, entreprise acquise par Lig début 2015.

Une gestion des flux incomparable avec le DFE

La nouvelle presse numérique se caractérise aussi par son système de pilotage, le DFE, le tout dernier système de pilotage développé par Heidelberg. Lig est le premier site français à en bénéficier.

"Le DFE est totalement intégré dans notre flux de production, explique Stéphane Cuisant, le directeur général. Il nous permet de piloter la Linoprint comme les presses offset de l'atelier." Il poursuit : "Le fichier est mouliné dans le flux Heidelberg et ensuite c'est nous qui choisissons sur quelle machine l'envoyer, offset ou numérique."

Les bascules de production entre offset et numérique deviennent très simples. "La gestion du flux est incomparable avec le système DSE. Cela permet vraiment beaucoup de choses."

Outre le gain de temps dans la production quotidienne, il peut répondre rapidement aux demandes de réassorts des clients ou présenter des aperçus de rendus sans avoir à faire les calages sur sa presse offset Speedmaster XL75.

De plus, "le contrôle colorimétrique répond aux mêmes exigences et permet de gérer les bons à tirer avec un niveau de qualité proche de l’offset. Pour nos clients, c’est primordial. Nous travaillons ainsi en toute confiance, quelle que soit la technologie utilisée."

Données variables, mode bannière, blanc couvrant, vernis : beaucoup de nouvelles possibilités 

La Linoprint C751 gère également les données personnalisées. L'imprimeur s'en sert couramment pour produire des invitations notamment. Il est même allé jusqu'à 10 éléments à données variables sur un seul document, un document d'entreprise.

L'autre atout de la Linoprint CV80 est son "vrai mode bannière", au format de support de 33 x 70cm (soit 32 x 68 en impression). "Cela nous ouvre des portes pour proposer de nouvelles choses aux clients – nous travaillons beaucoup avec des agences – comme des posters en mode panoramique."

La Linoprint permet également l'impression de blanc couvrant. Cela intéresse particulièrement les agences de création : "Nous pouvons faire, par exemple, pour un restaurant haut de gramme un menu sur papier noir lors d'événements spéciaux".

Et elle permet d'appliquer un vernis en numérique. Un atout que l'imprimeur compte exploiter sur les papiers de création notamment.

Plus d'infos sur la société Lig Societe D Ingenierie Graphique
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Lig Societe D Ingenierie Graphique dans le classement de l'imprimerie
LIG SOCIETE D INGENIERIE GRAPHIQUE recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO