Services et numérique, la stratégie payante d'Heidelberg

La presse jet d'encre Primefire 106 présentée à la Drupa montre bien la stratégie du groupe allemand pour le numérique.

Le constructeur allemand spécialisé dans les presses offset présente de beaux résultats financiers pour l'exercice 2015/2016.

Les effets de la réorientation stratégique d'Heidelberg au cours de ces dernières années se font sentir. 

Pour l'exercice 2015-2016 (du 1er avril 2015 au 31 mars 2016), le constructeur allemand voit une augmentation importante de ses ventes (+ 8 % et + 4 % après ajustement des taux de change), l'amélioration de son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA), + 8 %, et la réduction significative des coûts de financement. Le bénéfice net après impôts de l'exercice atteint ainsi les + 28 millions d'euros contre - 72 millions d'euros lors de l'exercice 2014-2015.

Gerold Linzbach, pdg d'Heidelberg, commentant ses résultats, déclare : "La réorientation stratégique montre des résultats positifs. (...) Le grand intérêt des clients à la Drupa confirme que nous avons adopté la bonne stratégie".

Heidelberg compte poursuivre cette croissance grâce à son nouveau portefeuille et à des acquisitions notamment dans le secteur des services.

Une orientation sur les secteurs en croissance avec le numérique et les services

Il se concentre sur les nouveaux produits et concepts des domaines de l'équipement, des services et des consommables qui sont destinés à augmenter les volumes des commandes de l'entreprise et ouvrir de nouvelles opportunités de marché. Ces nouveautés ont été présentés à la Drupa sous la devise "Simply Smart".

Ces offres visent notamment le secteur de l'emballage haut de gamme et l'impression commerciale industrielle de haute qualité.

Le constructeur s'oriente également vers l'intégration de la chaîne de valeur des imprimeurs offset avec les possibilités des applications numériques afin de rendre les ateliers d'impression plus compétitifs.

Dans le même temps, Heidelberg continue l'expansion de son portefeuille de services avec notamment Heidelberg Cloud, plate-forme de service basée sur le cloud.

Perspectives financières 2016/2017

Pour l'exercice 2016/2017, le constructeur allemand de presse vise à nouveau une hausse des ventes de 4 % et malgré des investissements pour accélérer le développement des activités numériques et de services, Heidelberg compte bien arriver au même BAIIA de l'exercice précédent.

Les services devront à moyen terme représenter au moins la moitié des ventes du groupe (contre 46% actuellement), les solutions numériques 10-20 %, et l'équipement traditionnel, coeur de métier d'Heidelberg, un tiers. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...