Valeur ajoutée, l'enjeu des industries graphiques pour MGI et Konica Minolta

Tony Charlet, directeur des ventes de Konica France, et Victor Abergel, dg délégué de MGI.

Dans un marché en pleine évolution, il est nécessaire d'innover et de s'adapter, sans jamais oublier l'impact sur le client final.

Les nouvelles technologies numériques d'impression, comme la personnalisation ou l'ennoblissement, transforment l'impression de production en apportant de la valeur ajoutée à l'imprimé et bousculent les offres apportées jusqu'ici par les professionels des arts graphiques, tant d'un point de vue matériel que commerciale.

Pour répondre à ces changements, le nouveau département Industrial Printing de Konica Minolta et de MGI propose en plus des équipements d'impression et de finition des deux constructeurs (lire Les 7 équipements d'Industrial Printing) des services pour s'adapter à ces nouveaux marchés à forte valeur ajoutée et notamment celui de l'ennoblissement.

En plus des stages de prise en mains de ces équipements, Industrial Printing proposera dès janvier des formations permettant de développer une bonne approche commerciale pour proposer ces nouveaux services de finition.

La vente-conseil, le nouveau défi des arts graphiques

"Un marché mature est un marché ultra compétitif, où la qualité est le principe de base, expliquait Tony Charlet, directeur des ventes de Konica Minolta France, lors de l'inauguration du showroom du département Industrial Printing. Le numérique a apporté de la vitesse, mais ce n'est plus suffisant. Et il faut que nous, industriels, nous vous aidions à créer de la valeur et nous allons vous apporter les outils pour prendre ce virage".

Il poursuivait : "L'objectif est que vous soyez reconnu comme un prestataire de services (...) Être prestataire de services va permettre d'être consulté plus en amont, car le client, au-delà d'un prix ou d'un délai, est également en recherche de conseils. La vente-conseil passe par la valorisation des produits imprimés, l'ennoblissement, un meilleur impact commercial... Les clients finaux, eux aussi, cherchent à se différencier avec leurs documents."

Trois formations pour optimiser la valeur ajoutée 

En partenariat avec l'école des Gobelins, cet accompagnement sera proposé dès janvier et organisé en trois modules de formation sur l'ennoblissement du document de quatre jours (préparation en clientèle, formation in situ, retour d'expérience, mise à niveau un mois plus tard) : la formation prépresse, la formation opérateur et la formation commerciale et marketing.

Les deux premières formations doivent permettre à un opérateur et à une personne du prépresse de mieux appréhender le travail de l'autre, améliorant par conséquent les conseils apportés aux clients et le résultat final.
La formation commerciale et marketing forme les commerciaux à proposer et présenter les nouvelles technologies à forte valeur ajoutée pour le client final.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Industrial Printing

Les 7 équipements d'Industrial Printing de Konica Minolta et MGI

La France, base du nouveau département international de Konica Minolta et MGI