Mutation industrielle réussie pour Simon Graphic (25)

Depuis 2013, l'imprimerie familiale a radicalement changé de modèle économique, augmentant son chiffre d'affaires de 35%, avec un plan d'investissement de 8 millions d'euros.

Au cours des quatre dernières années, l'imprimerie Simon Graphic située à Ornans dans le Doubs a repensé complètement son modèle économique, ce qui lui permet d'envisager l'avenir sereinement.
Face à la concurrence des offres en ligne, les deux frères codirigeants de l'entreprise, Antoine et François Simon (4e génération d'imprimeurs), ont mis en place un plan d'investissement important pour se repositionner sur le marché.

Et le pari est gagnant : depuis 2013, l'imprimerie familiale a embauché 4 personnes, doublé sa surface et réalise un chiffre d'affaires en hausse de plus de 35 % atteignant ainsi les 7 millions d'euros en 2016.

Sortir du standard, trop concurrentiel

"Depuis 2013, nous avons radicalement changé de modèle économique. Nous étions en deux modèles traditionnels 4 poses et maintenant nous sommes en deux modèles 8 poses en LE-UV", explique le co-dirigeant Antoine Simon.

Il poursuit : "Sur le marché du 4 poses (en-têtes de lettres, dépliants, chemises à rabat...), nous avons constaté que les clients retrouvent ces produits-là, standards, sur internet. Et c'est très compliqué de lutter. Donc, nous voulions changer de marché et nous placer sur d'autres marchés : le livre haut de gamme, les imprimés de communication des secteurs du luxe, de l'édition et culturels. Cela s'inscrivait dans un plan d'investissements important."

8 millions d'euros d'investissements

En 2013, 4,7 millions d'euros ont été investis dans le bâtiment et les machines d'impression et le façonnage plus 3,4 millions supplémentaires en 2016 et 2017.

La première étape de cette métamorphose débute en 2013, par l'installation en France de la première presse Speedmaster XL 106 5–LX équipée du séchage LE-UV d'Heidelberg. Une chaine de brochage Kolbus KM610 accompagne également cet équipement. Et en mai 2017, une deuxième presse offset LE-UV, une Speedmaster XL 106 4 couleurs LE-UV, vient remplacer la dernière offset traditionnelle de l'imprimerie.

La qualité d'impression du LE-UV

Avec la technologie LE-UV (low energy-UV), Simon Graphic offre une très haute qualité d'impression en la combinant à une trame aléatoire 20 microns, et ce même sur des supports très ouverts.

"Nous parlons désormais d'impression HD, même sur les supports très délicats comme les papiers de création."

La technologie LE-HV à séchage immédiat et le changement de format ont permis à l'entreprise d'augmenter son CA et de développer une nouvelle clientèle, notamment dans le haut de gamme comme les beaux livres pour les photographies.

"Ces marchés moins conventionnels, permettent d’orienter les clients dans une attente de résultat, plus que de prix. D'autre part, cela permet à l'entreprise de se protéger de la concurrence, sur une partie de l'activité", explique-t-il.

Le chef d'entreprise résume avec humilité : "Nous avons essayé d'aller sur des marchés un peu moins tendus, un peu moins ordinaires. Sur les marchés standards, si on ne se singularise pas, on subit le marché. La technologie LE-UV et le 8 poses nous ont permis de sortir de là."

Plus d'articles sur les chaînes :

Doubs
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE SIMON recrute

Actualités de l'entreprise