Verbatim / Sortir du standard pour ne pas subir le marché

Au cours des quatre dernières années, l'imprimerie Simon Graphic dans le Doubs a mis en place un plan d'investissement important pour se repositionner sur le marché. Antoine Simon, cogérant, explique ce choix.

"Sur le marché du 4 poses (en-têtes de lettres, dépliants, chemises à rabat...), nous avons constaté que les clients retrouvent ces produits-là, standards, sur internet. Et c'est très compliqué de lutter. Donc, nous voulions changer de marché et nous placer sur d'autres marchés : le livre haut de gamme, les imprimés de communication des secteurs du luxe, de l'édition et culturels (...)

Ces marchés moins conventionnels, permettent d’orienter les clients dans une attente de résultat, plus que de prix. D'autre part, cela permet à l'entreprise de se protéger de la concurrence, sur une partie de l'activité (...)

Nous avons essayé d'aller sur des marchés un peu moins tendus, un peu moins ordinaires. Sur les marchés standards, si on ne se singularise pas, on subit le marché. La technologie LE-UV et le 8 poses nous ont permis de sortir de là."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE SIMON recrute

Actualités de l'entreprise