Faillite d'Hélio Charleroi, 180 emplois menacés

La direction de l'imprimerie Hélio Charleroi en Belgique a annoncé vendredi 25 janvier son intention de faire aveu de faillite, provoquant la colère des employés.

La nouvelle est tombée vendredi 25 janvier. La direction de l’imprimerie Hélio Charleroi, en Belgique, a annoncé lors d’une réunion du conseil d’entreprise extraordinaire, son intention de faire aveu de faillite. 180 salariés, dont 20 cadres et 160 ouvriers pourraient perdre leur emploi.

Hélio Charleroi explique que la continuation des activités "n’est plus viable dans les conditions de marché actuelles", rapporte les médias belges, citant un communiqué de l’entreprise. La baisse générale des volumes d’impression en Europe, la surcapacité structurelle, la concurrence sur les prix, les hausses des prix du papier, sont les raisons invoquées par Hélio, qui évoque "une situation intenable".

Les salariés en colère

Cette annonce de la direction a provoqué la colère des salariés qui ont décidé de bloquer l’usine. Au micro de RTL Info, un syndicaliste parle d’une "catastrophe sociale", précisant que la situation s’est dégradée ces derniers mois au sein de l’entreprise.

Dimitri Lacassagne, délégué syndical Setca, a confié à Graphiline, que le directeur général de l’Héliogravure au sein de Circle Media Group, Panu Torniainen, avait profité d’une pause pour quitter la réunion du conseil d’entreprise extraordinaire.

À ce stade, les employés de l’imprimerie ne savent pas si les salaires du mois de janvier seront versés.

L’imprimerie Hélio Charleroi appartient au groupe Circle Media Group (anciennement CirclePrinters) qui possède 26 sites d’impression avec un parc machine de 135 presses dans 10 pays européens, dont l’imprimeur de livres CPI en France depuis cet été.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...