L'impression numérique sur textile polyester désormais possible avec la technologie Kornit NeoPoly

La Kornit Avalanche Poly Pro de Kornit Digital

La première presse dotée de cette technologie, la Kornit Avalanche Poly Pro, permet l'impression numérique sur polyester en séries courtes et à la demande.

Kornit Digital, spécialisé dans l'impression numérique sur textiles, présente une nouvelle technologie, la Kornit NeoPoly. C'est un procédé industriel d'impression numérique sur textiles en polyester.

Le constructeur américain explique : "Le polyester est le deuxième matériau le plus utilisé sur le marché du tee-shirt. C'est aussi un matériau clé dans le domaine du sport qui prend de plus en plus d'importance dans les segments des vêtements de loisir et des vêtements techniques. Actuellement, l'impression sur polyester se fait en grande partie par des procédés analogiques, ce qui pose différents problèmes de technologie, de coûts et de durabilité."

La technologie Kornit NeoPoly est un procédé basé sur un nouveau jeu d'encres, le Kornit NeoPigment, qui permet un séchage à basse température.
Selon le fabricant, ce processus empêche la migration du colorant sur le polyester.
Les encres utilisées sont certifiées Oeko-Tex et Eco-Passport et ne contiennent ni PVC ni composants toxiques.

La Kornit Avalanche Poly Pro, première presse dotée de la NeoPoly 

Le premier système d'impression équipé de cette technologie est la machine Kornit Avalanche Poly Pro, dédiée aux séries courtes et impression à la demande.

Un des premiers clients de Kornit à avoir fait le choix de la technologie NeoPoly est l'entreprise américaine spécialisée sur le marché des vêtements de sport de haut niveau DTG2Go du groupe Delta Apparel.

Ce système sera aussi en exposition et démonstration lors de salons en Europe, comme le salon Fespa Munich en Allemagne du 14 au 17 mai 2019, à l'ITMA Barcelone du 20 au 26 juin en Espagne, et aux événements Kornit Discover dont le 11 et 12 avril en Allemagne, à Düsseldorf.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...