Interview / Et maintenant, quels papiers pour les imprimeurs clients Arjo ? Réponse de Stéphane Courtot d'Antalis

Stéphane Courtot, président Antalis France © Antalis

La fin des papeteries d'Arjowiggins Graphic entraîne l'arrêt des gammes produites par ces entreprises. Quelles gammes sont concernées, sont-elles remplacées ?

En plus de la stupéfaction générale, les fermetures et cessions des trois usines de papiers graphiques du groupe Sequana le 29 mars dernier provoquent un chamboulement de l'approvisionnement en papier pour les clients imprimeurs d'Arjowiggins. Stéphane Courtot, président Antalis France et directeur général Europe de l'Ouest et Asie, répond à nos questions sur le devenir des papiers Arjowiggins distribués par Antalis.

GraphiLine : Quelle part de marché représente Antalis sur la distribution aux professionnels de solutions papier et emballage ? 
Stéphane Courtot : Antalis est leader du marché en Europe et n° 2 dans le monde.

Antalis fait partie du groupe Sequana, tout comme Arjowiggins. Quelle était la proportion de papiers Arjowiggins distribués par Antalis jusqu'à présent ? 
Nous distribuons 12 000 références de produits chez Antalis. Les ventes de papiers d'Arjowiggins Graphic représentaient 4 % de la valeur totale des achats Antalis.

Avec les cessions et fermetures des papeteries d'Arjowiggins, des gammes vont-elles être totalement arrêtées ? 
Toutes les marques produites auparavant par Arjowiggings Graphic c'est-à-dire à Bessé-sur-Braye et au Bourray. Ne seront donc malheureusement plus produites les gammes Cocoon, Cyclus, Technocard, Cartopack, Maine 1 face et MCS.

Par quoi vont-elles être remplacées ? 
Chez Antalis, le Desistar 150 remplacera la marque de papiers couchés recyclés Cocoon, et le Desistar 90 remplacera la marque Cyclus.

Pour toutes les applications de communication imprimée sur papiers couchés, nos célèbres gammes Novatech et tom&otto ont été étoffées de 120 nouvelles références pour remplacer l'ancienne gamme MCS.

Du côté des gammes numériques qui sont en perpétuelle évolution chez Antalis, les anciennes gammes Novatech Digital et MCS Digital sont d'ores et déjà remplacées par de nombreuses références en tom&otto digital, et d'autres offres de substitution sont à venir.

Pour toutes les applications d'étiquettes, la gamme Novatech 1 face remplace Le Maine 1 face.

Et concernant les applications de PLV et cartes à jouer, la gamme Novakart remplace la marque Cartopack et de nouvelles références pour les applications de cartes graphiques seront proposées prochainement en remplacement de Technocard.

Où seront fabriqués ces papiers ? 
En Europe, notamment en Autriche et en Allemagne.

Est-ce que des process de fabrication vont être vendus à d'autres papetiers ? Autrement dit que va devenir le savoir-faire des papiers Arjo qui sont stoppés ?
Antalis ne saurait s'exprimer sur cette question, il faut voir avec l'administrateur d'Arjowiggins Graphic.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...