Une nouvelle machine à la Papeterie Le Bourray (72)

C'est le premier projet majeur depuis le redémarrage de l'usine.

En avril 2019, en reprenant l'activité de production de ouate de la Papeterie Le Bourray du groupe Sequana, CGMP (Comptoir général des matières premières) sauvait la papeterie de la liquidation judiciaire (lire La papeterie Arjowiggins Le Bourray sauvée de la liquidation). L'usine qui fabriquait de la ouate et du papier graphique est aujourd'hui entièrement dédiée à la spécialité de CGMP, à savoir les arts de la table éphémère.

Et pour parachever cette reconversion, la machine à papier PM4 va être entièrement reconstruite d'ici juin de cette année. Elle sera dédiée à la fabrication de mouchoirs en papier à partir de pâte chimique et de vieux papiers.

La PM4 va être démontée et modifiée par Toscotec, entreprise spécialisée dans la construction de machines à papier et papier mouchoir. Le groupe italien va mettre notamment en place une nouvelle caisse de tête TT entièrement hydraulique. Le temps d'arrêt de la machine devrait être inférieur à une semaine.

L'objectif de cette nouvelle ligne de production est d'améliorer la qualité de la production et ainsi l'augmentation de la vitesse de la machine.

"Cette nouvelle caisse de tête est notre premier projet majeur depuis le redémarrage de l'usine en avril 2019, et elle nous permettra d'améliorer notre qualité et de développer de nouveaux marchés", souligne François Bourdin, le pdg de la Papeterie Le Bourray.

Plus d'articles sur les chaînes :

Sarthe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...