DS Smith nomme un directeur R&D chargé de remplacer les plastiques

Ce nouveau poste doit permettre de trouver de nouvelles technologies à base de cellulose qui résistent à l'oxygène, l'humidité, la vapeur d'eau et les corps gras.

Les grands fabricants d'emballages commencent à s'organiser en profondeur pour travailler sur le développement durable. Après International Paper qui crée le poste de directeur du développement durable, c'est au tour du groupe anglais DS Smith de nommer son premier directeur de recherche et développement pour le remplacement des plastiques et le développement de solutions barrières innovantes. Et ce directeur est une directrice. Susana Aucejo a pour mission de développer davantage la gamme de carton ondulé recyclable de DS Smith.

Son travail se concentrera sur le développement de technologies permettant aux solutions à base de papier de résister à d'importantes variations de température, au contact avec l'oxygène, l'humidité, la vapeur d'eau et les corps gras. Elle dirigera des activités de R&D axées sur le développement de solutions durables pour les clients qui utilisent actuellement les plastiques pour assurer la sécurité de leurs produits.

"Le plastique à usage unique est un énorme problème à l'échelle mondiale. Avec des emballages à base de fibres qui protègent les produits de l'eau, la graisse ou l'oxygène, il existe une énorme opportunité de croissance pour les emballages durables. Les solutions basées sur les fibres peuvent créer des changements positifs durables", explique la directrice.

Susana Aucejo est ingénieur chimiste titulaire d'un doctorat en emballage alimentaire et titulaire d'un MBA de l'IESE Business School, d'un MSc en technologie alimentaire de l'IATA et détient cinq brevets. Avant de rejoindre le papetier, elle travaillait pour l'ITENE, un institut de recherche privé spécialisé dans les technologies d'emballage, de logistique et de mobilité, où elle était responsable du segment emballage et directrice R&D.

Selon des études commandés par DS Smith, en Europe, 1,5 milliard de tonnes de plastique par an dans les supermarchés pourraient être remplacées par des matériaux renouvelables alternatifs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...