Arc en Ciel et Cron remportent l'appel d'offres lancé par Philaposte pour son nouveau CTP

Philippe Vertuol, chef de service, Christophe Descubes, responsable prépresse, Jean et Pierre Declerck d'Arc en Ciel.

Pierre Declerck d'Arc en Ciel Sublimation a remporté un appel d'offres prestigieux d'un CTP très haute résolution.

Arrivé il y a à peine dix ans dans l'Hexagone, le constructeur Cron s'est frayé une belle place sur le marché français des CTP d'imprimeries de labeur. Et avec leur dernier client, Pierre Declerck et son fils Jean d'Arc en Ciel Sublimation, le distributeur exclusif de Cron, prouvent que la marque possède tous les atouts pour répondre aux attentes du secteur très sélect des CTP de sécurité.
Le site de production Philaposte, qui imprime tous les timbres de France, vient en effet de s'équiper d'un CTP très haute résolution Cron.

Philaposte, site d'impression hautement sécurisé, équipé d'un CTP Cron 46G+

Installée à Boulazac en Dordogne, l'imprimerie du groupe La Poste, qui emploie 450 personnes, comprend un nombre impressionnant de techniques d'impression ainsi que des ateliers très complets de façonnage, de conditionnement et de picking.
En plus de la production philatéliste française, Philaposte est chargée d'imprimer des fonds de chèque et des prêts à poster, produire des étiquettes de sécurité pour les paquets de cigarettes et des produits de sécurité pour l'Imprimerie nationale (comme les pages de garde des passeports) et de répondre à des appels à concurrence pour la production de timbres-poste d'autres États.

Mi-mai, juste après la fin du confinement, Pierre et Jean Declerck ont installé un CTP Cron 46G+ 8 poses (1160 x 940 mm) avec chargeur et 96 diodes de gravure. Il a été installé dans l'atelier prépresse de Philaposte au côté d'un graveur de plaques monorésolution de 9600 dpi âgé de 12 ans et d'une capacité de production de trois plaques par heure.

Des critères techniques élevés exigés par l'atelier prépresse de Philaposte

"Pour trouver notre nouveau CTP, nous avons lancé un appel d'offres, explique Pascal Boussard, responsable département projets de Philaposte. Nous travaillons avec des linéatures importantes (jusqu'à 600 lpp), car nous réalisons des produits de sécurité avec des petites guilloches et des microtextes de 350 microns de haut qui nécessitent des finesses extrêmes. Nous voulions donc un CTP multirésolution atteignant les 9600 dpi tout en pouvant réaliser les résolutions intermédiaires - 2400, 4800, 6400 dpi - pour nos autres produits."

Le rapport qualité/prix imbattable du CTP Cron d'Arc en Ciel Sublimation

Après de multiples tests des différents prétendants, Philaposte a choisi le CTP d'Arc en Ciel Sublimation. Les essais de gravure de plaques offset ont été réalisés dans le centre technique de Cron à Düsseldorf en Allemagne.

"Ce CTP Cron est l'équipement avec le meilleur rapport qualité/prix. Nous avons une notation technique sur 60 points et une note sur la partie prix sur 40 : Cron a obtenu la plus haute note. Techniquement, il a répondu à toutes nos exigences en obtenant presque la plus haute note, et côté prix, il a devancé de très très loin la concurrence."

Une automatisation du chargement des plaques libératoire

Et s'il reste encore quelques courbes de compensation à réaliser (en raison du covid-19), les premières plaques offset gravées en haute résolution dans l'atelier sont conformes à toutes les attentes. L'ancien CTP est toujours en production pour réaliser principalement les clichés typo. Ce nouveau CTP produit les plaques offset pour l'impression des fonds de chèques, des prêts à poster et des vignettes de sécurité et quelques timbres pour l'étranger.

"La gravure va quatre fois plus vite. Mais si la productivité était un critère important, c'est surtout l'automatisation du process qui nous intéressait, souligne Philippe Vertuol, chef de service de Philaposte. Avec notre ancien CTP, l'opérateur est obligé de mettre les plaques une par une et donc de rester à côté de l'appareil. Nous avons maintenant un CTP avec un chargeur de cinq formats de plaques permettant de lancer directement la fabrication de plusieurs plaques. Tous les constructeurs ne proposaient pas une automatisation aussi avancée."

Un service après-vente d'Arc en Ciel Sublimation qui se démarque nettement des autres fournisseurs

"Un autre des points forts de la société Arc en Ciel de Pierre Declerck est qu'elle est française, et est située en France, ajoute Pascal Boussard. La maintenance et le service après-vente se font depuis la France, ce qui n'était pas forcément le cas des autres constructeurs. C'est rassurant, car cela sera plus rapide et plus simple."

Pierre Declerck nous confie : "Pour une entreprise comme la nôtre, c'est particulièrement gratifiant que nos machines, notre sérieux et nos services soient reconnus par un acteur de l'impression sécuritaire aussi remarquable."

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...