Konica Minolta mise sur les services

10 ans après la fusion entre les sociétés Konica et Minolta, la nouvelle structure a renforcé son leadership, gagné des parts de marché et ambitionne de passer du statut de constructeur de machines à celui de prestataire de services : la Wevolution...

A l'instar d'autres géants du secteur, tels HP ou Xerox, IBM dans son temps, avant de se séparer de ses ordinateurs, Konica Minolta ambitionne de devenir à terme une société de prestation de services, leader sur le marché.

Tel était la teneur des propos tenus par Masatoshi Matsuzaki, Président et CEO de Konica Minolta, lors de la European Leadership Conference qui avait lieu dernièrement à Barcelone, et qui rassemblait près de 1100 partenaires distributeurs du constructeur.

Car 10 ans après la fusion entre les société Konica et Minolta, le groupe a clairement changé d'ambition et d'objectifs, notamment depuis le rachat de la société de service informatique Serians.

Ken Osuga, président de Konica Minolta Europe a ainsi déclaré : "Nos clients sont confrontés à plusieurs changements fondamentaux de leur environnement de travail, ce qui renforce la demande de nouvelles solutions depuis quelque temps, une tendance qui est appelée à se poursuivre. Konica Minolta étoffe son offre de services informatiques de façon à pouvoir doter ses partenaires des outils leur permettant de proposer à leurs clients de nouvelles prestations dans le domaine de l’impression. Nos clients finaux tendent à être de petites et moyennes entreprises. En se développant, celles-ci auront de plus en plus besoin de produits NAS mais sans souhaiter allouer un budget à un personnel spécialisé. C’est là où nos partenaires peuvent intervenir pour assurer la configuration et la maintenance de ces systèmes".

Konica Minolta s'apprête ainsi à lancer sous peu Konica Minolta Cloud, qui viendra compléter la solution de stockage Network Attached Storage...

Une évolution matérialisée par une expression forte à Bercelone : Wevolution.

Plus d'articles sur les chaînes :

Yvelines
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...