Interview : Une année 2017 riche en événements pour Léonce Deprez Imprimerie (62)

Le dirigeant de l'imprimerie familiale Léonce Deprez fait pour nous le bilan de son entreprise sur l'année écoulée et nous parle des événements qui l'ont marqué dans le secteur des arts graphiques...

Le

Fondée en 1922, Léonce Deprez Imprimerie, spécialisée dans l'impression des magazines et catalogues moyens tirages, compte 85 salariés et réalise pour 2017 un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Elle compte, depuis quelques mois, deux sites de production dans le Pas-de-Calais, l'un dédié à l'impression, situé à Wancourt près d'Arras, et un autre à Ruitz, dédié au façonnage. 

Léonce-Antoine Deprez (en photo), le directeur général et petit-fils du fondateur, a répondu à nos questions sur l'année écoulée. 

GraphiLine : Quels ont été les événements importants de votre entreprise en 2017 ?
Léonce-Antoine Deprez : Une année riche en événements qui se termine par un dernier trimestre en forte activité : l'acquisition d'une rotative 16 pages Rotoman, l'augmentation significative de nos capacités en brochage avec l'arrivée d'une nouvelle chaîne de dos piqués et le démarrage de l'extension de l'usine d'Arras (nous avons construit les bureaux de la PAO que nous avons déplacé à Wancourt). 

Quel bilan financier tirez-vous de l'année écoulée ?
Nous allons retrouver un résultat positif sur 2017 après deux années difficiles.

Quels sont vos projets pour 2018 ?
La mise en route de la Rotoman 16 pages et la mise en route de notre impression numérique avec la Versant de Xerox.

Et vos objectifs ?
Nous allons continuer notre partenariat avec les éditeurs de presse et leurs nouveaux business models. Nous allons aussi développer une stratégie de diversification de notre clientèle dans les différents secteurs de l'imprimerie. Mais je ne vous en dirais pas plus.

Y a-t-il un événement du secteur qui vous a marqué en 2017 ?
La situation de Presstalis. Elle est préoccupante et nécessite certainement une réforme en profondeur de la distribution de la presse en France ! L'État ne pourra rester en dehors du process compte tenu de la loi Bichet qui ne peut être maintenue en l'état.

Et également le secteur de l'imprimerie qui continue de se restructurer dans la douleur avec la disparition et des dépôts de bilan de plusieurs imprimeries d'importance. Il faut soutenir les initiatives visant à regrouper des sites industriels pour resserrer l'offre.

Et comment voyez-vous l'avenir du secteur ?
Le secteur de l'imprimerie de labeur va continuer à se concentrer pour faire face à la crise de la presse, mais la demande en communication imprimée augmente paradoxalement.

Plus d'infos sur la société Imprimerie Leonce Deprez
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Imprimerie Leonce Deprez dans le classement de l'imprimerie
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO