11 millions d'investissement à l'Imprimerie Pollina (85)

L'une des Speedmaster Heidelberg 8 couleurs XL 162

Plieuse, presse offset, bâtiment... L'imprimerie vendéenne maintient un rythme soutenu d'investissements.

L'Imprimerie Pollina, située à Luçon en Vendée, a signé un plan d'investissement de 5,8 millions d'euros et 5 millions supplémentaires sont en projet pour le début d'année 2019. Si le montant de 11 millions peut paraître impressionnant, c'est un budget assez normal pour l'imprimerie spécialisée dans l'édition qui réalise 54 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 230 personnes.

Une stratégie d'investissement continu

"Sur les huit dernières années, nous avons investi 48 millions d'euros. Oui, c'est un train d’investissement annuel important", convient Laurent Pollina qui dirige avec ses deux frères l'imprimerie fondée par ses parents.

Le président précise : "Notre stratégie est de renouveler le matériel sans cesse. Mais il faut qu'il y ait un gain technique, une innovation technologique."
Ainsi tous les 10 ans environ, l'entreprise modernise ses équipements d'impression offset, de reliure ou de pliage. "Pour les CTP, le renouvellement est plus rapide : avec les progrès techniques, les CTP d'il y a 10 ans n'ont plus rien à voir avec ceux d'aujourd'hui !"

Une plieuse Stahlfolder avec le nouveau margeur à palettes PFX

Le plan d'investissement a démarré en janvier avec le renouvellement des équipements de pliage. L'imprimerie a rentré une plieuse Stahlfolder KH 82 d'Heidelberg avec le nouveau margeur à palettes PFX. Et deux autres machines identiques arriveront en juillet.

"Ce nouveau margeur PFX nous permet de produire en mode nappe : il n’y a plus d’espace entre les feuilles, donc à une vitesse identique à une plieuse normale, nous produisons plus de cahiers à l’heure et conservant la même qualité de pliage", explique l'imprimeur.

Une presse Heidelberg 5 couleurs Push to Stop

Et début février, une presse offset Speedmaster XL 106 5 couleurs d'Heidelberg, dotée de l'option Push To Stop, a remplacé deux presses Manroland 700. Elle imprime les couvertures de livres.

Avec cette presse, l'objectif de l'imprimerie était d'améliorer sa qualité d'impression et se doter du contrôle automatique de l'encrage avec l'Inpress Control, un "indispensable" selon Laurent Pollina, le président de l'entreprise d'impression.

L'option Push To Stop a permis d'augmenter la productivité (lire L'Imprimerie Pollina s'équipe d'une presse Heidelberg Push to Stop).

Un atelier bientôt plus grand

Le bâtiment bénéficie également d'investissement, à hauteur de 3 millions d'euros. Des travaux débuteront en mai : le bâtiment de 40 000 m2 va être agrandi de 4600 m2 d'atelier. L'extension, qui permettra d'installer de nouvelles machines, devrait être terminée en fin d'année.

Le brochage et l'impression grand format en projet

En plus de ces investissements, l'imprimeur réfléchit à une nouvelle enveloppe d'environ 5 millions d'euros.

L'achat d'une chaîne de brochage sans piqûre est en projet pour une installation d'ici la fin d'année. Elle permettra de développer les capacités en brochage souple de l'imprimerie.

Et une presse offset 8 couleurs en 106 devrait renforcer le parc machine pour imprimer les intérieurs des livres. "Nous avons déjà une 8 couleurs XL 106 et deux 8 couleurs XL 162. Cette nouvelle presse doublerait notre ligne grand format. Elle renforcerait la productivité et sécuriserait aussi la ligne d'impression."

Le livre jeunesse, un segment en croissance

Ces différents investissements s'appuient sur un marché de l'édition qui ne se va pas si mal.

"Le livre se porte assez bien pour le moment, reconnait, prudent, Laurent Pollina. En fait, après un très mauvais premier trimestre 2017, nous avons fait eu un beau mois de décembre. C'est notamment le segment de la jeunesse qui se porte bien. Il représente d'ailleurs environ 40 % de nos livres imprimés."

Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise