Le relieur industriel AGM (76) est à nouveau indépendant

L'entreprise AGM, fondée en 1960, a été rachetée en février par Olivier Caratgé et Philippe Fromentin. Elle met son savoir-faire au service des éditeurs et des imprimeurs.

Le

AGM, qui appartenait au groupe CPI, est à nouveau indépendant

Le relieur industriel implanté à Forges-les-Eaux en Normandie a été repris en février par Olivier Caratgé et Philippe Fromentin.

Aujourd’hui, l’entreprise fondée en 1960 profite d’un outil de production renouvelé et de la détermination sans faille de ses deux dirigeants et de ses salariés.

"Après deux années de transition où nous avons accompagné 11 départs à la retraite et réalisé des investissements, nous repartons avec un outil modernisé", se félicite Philippe Fromentin, en charge de la gestion commerciale de l’entreprise.

Deux lignes de reliure Kolbus totalement intégrées

Malgré la concurrence étrangère des pays à bas coûts salariaux, omniprésente dans le secteur, AGM défend avant tout un savoir-faire au service des éditeurs et des imprimeurs.

"Notre engagement permet de conserver sur notre territoire, un outil industriel et un savoir-faire indispensable à la chaine graphique pour pouvoir continuer à produire des livres reliés en France."

L’usine, qui s’étend sur plus de 8000 m2, possède deux chaines de reliure Kolbus totalement intégrées, 7 plieuses, 2 lignes de couture automatisées et au total 7 couseuses, 3 couverturières et 3 presses à dorer.

AGM emploie aujourd’hui 40 personnes et se bat au quotidien pour répondre aux demandes de ses 200 clients imprimeurs. "Nous réalisons plus de 3 millions d’ouvrages par an", précise Philippe Fromentin.

Un atelier pour la réalisation de reliures atypiques et reliures de luxe

L’usine comprend par ailleurs un atelier complet de reliure artisanale et d’embellissement. Cet atelier permet de répondre aux demandes de grand format et aux besoins des imprimeurs qui travaillent en numérique. AGM fait également de la dorure et du traitement de couverture.

"Ces dernières années, AGM s’était développé pour répondre à des volumes importants (100 000, 200 000 et plus), mais parallèlement à cela nous avons toujours gardé un outil adapté aux petites et moyennes séries. C’est ce qui constitue notre cœur de métier. Nous sommes des embellisseurs d’impression."

Plus d'infos sur la société Agm
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Agm dans le classement de l'imprimerie
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO