L’imprimerie moderne de l’Est placée en redressement judiciaire

L’Imprimerie moderne de l’Est (IME) a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Besançon. L’entreprise emploie 250 salariés, dont 195 à Baume-les-Dames (dans le Doubs), et 20 à Paris.

Cette mesure a été décidée le vendredi 2 août pour une durée de 6 mois avant un nouveau point d’étape. Aucun plan social n’est prévu durant cette période. "L’emploi, dans notre entreprise, c’est notre première valeur, voilà pourquoi nous espérons bien continuer à éviter tout plan social durant cette phase de redressement judiciaire que nous sommes nous-mêmes allés demander au tribunal de commerce", a déclaré le PDG de la société, Laurent Labat, dans le quotidien régional L’Est Républicain.

Cependant, selon le PDG d’IME, à terme 40 suppressions de postes seraient inévitables ainsi que le regroupement de l’activité de production sur un seul et même site à Autechaux, près de Baume-les Dames. 15 départs à la retraite sont déjà prévus en 2014-2015. Les départs volontaires devraient être privilégiés, mais rien ne permet d’affirmer que les licenciements secs pourront être évités.

Pour expliquer cette situation, la direction a mis en avant les problèmes de concurrence, notamment avec la Chine et les Pays d’Europe de l’Est

L’IME, créée en 1959, est la 46eme imprimerie de France. En 2012, elle a enregistré un chiffre d’affaires de 27 millions d’euros et a produit 500 tonnes de papier traité chaque semaine, a précisé la directrice administrative de l’entreprise, Naima Cottin.

Une prochaine audience au tribunal de commerce aura lieu le 23 septembre prochain.

Plus d'articles sur les chaînes :

Doubs
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IME - IMPRIMERIE MODERNE DE L'EST recrute

Actualités de l'entreprise