Le Renaudot pour l'imprimerie Floch (53)

Avec l'attribution du prix Renaudot, le 5 novembre, à David Foenkinos pour Charlotte, Gallimard a passé commande de 100 000 nouveaux exemplaires à l'imprimerie Floch.

Habituée des prix littéraires, l'imprimerie Floch ne compte plus les ouvrages primés qui sortent de l'atelier depuis sa création en 1929.

La semaine dernière, c'est le prix Renaudot, attribué à David Foenkinos pour son roman Charlotte, qui a été réimprimé dans l'atelier de Mayenne.

Après une commande de 180 000 Charlotte cet été, l'éditeur Gallimard a demandé 100 000 nouveaux ouvrages à l'imprimerie.

En trois jours, ces 100 000 exemplaires étaient livrés au réseau de distribution.

Équipée de trois rotatives Roto-page, l'entreprise s'est occupée des couvertures et intérieurs. Elle a imprimé également les bandes qui ont été posées en ligne.

Cette belle commande permet de faire un peu oublier les difficultés auxquelles Floch a dû faire face ces derniers mois, avec la fermeture des deux autres sites du groupe.

″L'imprimerie Floch a un nom et conserve son nom″ rassure François Floch, le directeur. ″Les salariés sont évidemment très contents de travailler et ont une très bonne réactivité.″

Et François Floch lance avec humour  au sujet du Renaudot : ″Ce n’est pas le premier et ce n'est pas le dernier !″.

Mais il est loin de se lasser. ″Ça fait toujours plaisir qu'un prix littéraire soit imprimé au sein de l'imprimerie Floch.″

Plus d'articles sur les chaînes :

Mayenne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise