Aubin Imprimeur (86) ravive son activité feuille avec une presse Heidelberg

Il y a un an, l'imprimerie viennoise créée en 1891 a reçu sa première presse Heildelberg, un équipement qui a permis de redynamiser la partie impression à plat de l'entreprise.

Hugues Montézin rachète en décembre 2013, au groupe CPI, Aubin Imprimeur au chiffre d'affaires d'environ 26 millions d’euros. Fondée en 1891 et située à Ligugé dans la Vienne, l'imprimerie qui emploie 180 personnes est spécialisée dans l'impression de magazines haut de gamme, de catalogues, de livres et de packaging.

Dès son entrée en fonction, Hugues Montézin, directeur général et principal actionnaire, décide de lancer un vaste projet d’investissements pour redynamiser l’activité, moderniser l’outil de production et conquérir de nouveaux marchés.

Il veut notamment remplacer sa presse feuille 6 couleurs plus vernis datant d'une quinzaine d'années et ainsi rééquilibrer l'activité de l'impression à plat un peu délaissée par ses prédécesseurs au profit de l'offset.

2,4 millions d’euros sont injectés dans l’acquisition d’équipements de façonnage – une encarteuse-piqueuse Müller Martini et deux plieuses grand format de MBO – et d'une presse offset 120x162.

"Dans le contexte actuel, le choix était particulièrement difficile," se rappelle Hugues Montézin.

Il opte pour du matériel d'occasion. Et pour la presse, il choisit d'acheter avec Heidelberg afin d'avoir une machine reconditionnée par la marque allemande ainsi que la garantie du constructeur.

"Tout s'est très bien passé parce que j'ai eu affaire à Heidelberg : je n'ai pas acheté une machine tout seul dans mon coin," reconnaît-il.

Reçue en mars 2014, la Speedmaster 120x162 5 couleurs plus groupe vernis avec sortie rallongée est équipée du système colorimétrique Prinect Inpress Control, du dispositif automatique de changement des plaques AutoPlate XL et du kit papier fin au niveau du margeur.

"La chance a été avec nous puisque, grâce à différents fournisseurs et au réseau international d’Heidelberg France, nous avons pu acquérir cette Speedmaster XL 162 très récente (deux ans, NDLR) bénéficiant d’un niveau d’automatisation exceptionnelle, qui répondait en tous points à nos attentes en termes de performance, de prix et de retour sur investissement, accompagné de l’expertise d’Heidelberg″.

Pour Jean-François Jolivet, directeur de production du site, "cette presse de dernière génération est parfaitement équipée pour notre marché."

Son niveau de productivité avec des temps de calage extrêmement courts, son excellente qualité d’impression et une grande ergonomie sont sans comparaison par rapport à l'ancienne machine.

"L’ensemble des automatismes dont elle dispose en font une presse d’une grande efficacité industrielle".

De plus, "grâce à son système Analyze Point, nous récupérons les données de production et pouvons optimiser notre processus de fabrication en toute transparence." 

Après quelques mois de production, cette nouvelle machine a déjà permis de gagner à nouveau des marchés sur l'impression à plat.

Et Aubin Imprimeur jouit aujourd’hui d’un positionnement spécifique sur le marché français, grâce à un parc machine à la fois offset et rotative, noir et quadri, ainsi qu'un vaste atelier de façonnage (pliage, chaîne dos carré collé PUR et Hotmelt, encartage-piquage et couture), qui permettent de répondre à une demande multidirectionnelle.

Plus d'articles sur les chaînes :

Vienne
Réagir à cet article :
Elisabeth Dufourcq - 05 Avril 2016
Est-il possible d'avoir accès au fichier d'impression de mon livre 3 Les Femmes japonaises" publié en 1969 par les éditions Denoël ( qui m'ont rendu mes droits ) et qui fut achevé d'imprimer le 25 juillet 1969 sur les presses d'Aubin Ligugé ( Vienne ) Merci de me répondre à l'adresse suivante : ebdufourcq@noos.fr
Ajouter un commentaire...