Graphival (37) pense aux petites séries des emballages cartons pour les vignerons

L'imprimerie Graphival, située en Indre-et-Loire, se lance sur un marché qui n'existe pas à l'heure actuelle mais pour lequel la demande est présente : le carton pour vin de luxe.

Le
© Graphival

Avec une équipe de 20 personnes pour un chiffre d'affaires de 2,1 millions d'euros, Graphival, située à Joué-les-Tours, vient d'investir dans de nouvelles machines pour produire des cartons de vin haut de gamme en petites séries.

"On passe de la bouteille qui est dans son carton à la bouteille qui est dans son écrin", explique le pdg de l'imprimerie, Olivier Delpech (en photo).

Olivier Delpech a repris l'entreprise en 2013, avec un rêve de gosse en tête. Petit fil de vigneron, il a toujours voulu travailler dans le vin.
"Mon grand-père était vigneron dans le Roussillon, et les hasards ont fait que le temps que je grandisse les vignes ont été vendues, ce que j'ai toujours regretté. J'aime le vin et je voulais modestement essayer de valoriser ce produit."

Olivier Delpech, au CV chargé de postes dans des manufactures de différents secteurs, Louis Vuitton ou Michelin, décide de se lancer dans l'imprimerie.

"J'ai donc cherché une belle entreprise offset au cœur du vignoble et avec laquelle je pourrais développer tout un bouquet de services (sites internet, signalétique, photo) et mais surtout proche du vin. J'avais en tête l'étiquette à ce moment-là. Je m'étais interdit le carton parce que, pour moi, le carton c’était vraiment des trucs énormes."

Mais il y a un an, une coopérative vigneronne lui demande s'il serait capable faire de beaux cartons pour les bouteilles de vin...

Les vins les plus luxueux n'ont pas de beaux emballages

C'est un paradoxe sur le marché de l'emballage du vin. Plus la série viticole est petite, plus le vin est cher, mais moins le carton aura de chances d'être luxueux.

"Le vigneron ne trouve que des cartons moches pour la série qu'il vend le plus cher. Pourtant la première chose que le client voit, avant de voir la bouteille c'est le carton. Et quel que soit le mode de vente. Dans les salons, par exemple, le client qui attend derrière pour déguster, ce qu'il a devant les yeux ce sont les cartons."

Le marché de l'étiquette de luxe est développé mais celui du carton n'existe toujours pas.

"Les gros cartonniers sont en offset – en dessous de 5000 ils éclatent de rire - et ceux qui font des petites séries font du contre-collage de papier sur carton. Mais avec cette méthode, les cartons glissent les uns sur les autres. Cela ne convient aux vignerons qui doivent remplir leur camionnette pour faire les salons. A l'arrivée, tout est en vrac."

Il décide donc sans tarder de se lancer sur ce marché. Il investit 50 000 euros, dégote une entreprise ingénierie pour adapter les machines et déménage pour mettre en place ce nouvel équipement.

La machine sevira également aux marchés grand format et PLV.

"Il a fallu automatiser le chargement et le déchargement des cartons pour baisser le coût de fabrication et augmenter la précision", nous dévoile Olivier Delpech.

Graphival s'est équipée d'une table d'impression, une Nyala de swissQprint dont la surface d'impression est de 2 mètres sur 3, d'une table de découpe elle aussi de 6m2 et d'une colleuse TPG de TP Diffusion.

Le système d'automatisation n'est pas encore en place, mais la première commande a déjà été réalisée et livrée.

"Ce sont de petits propriétaires de champagne qui ont une cuvée d'exception. On leur a fait un carton d'exception avec vernis sélectif, quadri, avec une forme particulière un carton 6 à plat avec un étui individuel pour chaque bouteille."

Ce carton avec vernis sélectif est la première commande de Graphival réalisée avec son nouvel équipement.

L'imprimeur a d’autres demandes en cours, mais un peu de temps est encore nécessaire pour tout mettre en place et vraiment démarrer.

Le PDG compte également utiliser ce nouvel équipement pour d'autres marchés comme la PLV. Il espère ainsi augmenter de 250 à 300 000 d'euros les revenus de l'entreprise.

Plus d'infos sur la société Impression Et D'edition Du Val De Loire
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Impression Et D'edition Du Val De Loire dans le classement de l'imprimerie
IMPRESSION ET D'EDITION DU VAL DE LOIRE recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO