L'imprimerie Peau (61), une entreprise qui a la forme

© Imprimerie Peau

Embauches, hausse du chiffre d'affaires, agrandissement du site et investissement Heidelberg, l'imprimerie fondée en 1954 par Martial Peau a la santé.

Située dans l'Orne à Berd'huis, l'entreprise d'impression, présidée par Guillaume Sauget, travaille principalement dans le secteur du voyage haut de gamme et le marché pharmaceutique.

Et si elle est spécialisée depuis 20 ans dans la production des fiches posologiques, de petites brochures en quadri avec vernis acrylique, elle diversifie de plus en plus ses offres. Cette stratégie lui permet d'augmenter régulièrement son chiffre d'affaires, d'embaucher et d'investir.

Un chiffre d'affaires en hausse de 18 %

En mai 2015, elle a fait l'acquisition d'une table à plat une Anapurna d'Agfa pour proposer des roll-up, des bâches et du papier peint. "Nous nous développons énormément en numérique, qui représente aujourd'hui 10 % de notre chiffre d'affaires", précise Guillaume Sauget.

En 2011, elle réalisait 5,4 millions d'euros, en 2014, 6,23 millions d'euros et en 2015, 7,38 soit une hausse de 18 % sur l'année. Et l'imprimerie qui emploie aujourd'hui 41 salariés en CDI, comptera à la fin de ce mois, quatre personnes supplémentaires.

Une Speedmaster 8 couleurs avec retiration pour le marché des magazines

Pour continuer cette stratégie de diversification, elle a investi dans une nouvelle machine offset feuilles 8 couleurs pour proposer l'impression de magazines.

Reçue en janvier, la presse Heidelberg Speedmaster XL 8 couleurs avec retiration vient tout juste d'être installée dans l'atelier qui comprend, en offset, deux autres Heidelberg, une XL 106 5 couleurs plus vernis et une CD 74.

Le choix s'est porté sur la marque allemande principalement pour deux raisons : la réputation du constructeur et l'Inpress Control, que l'équipe connaît déjà avec la XL 106. "L'Inpress Control est un outil vraiment efficace, qui mesure en ligne les couleurs et les corrige en temps réel. Il permet une amélioration de la gâche papier et du temps de mise en œuvre. Aujourd'hui le calage nécessite de 150 à 250 feuilles, et surtout pas besoin d'arrêt de la machine, explique Guillaume Sauget. Et puis, la qualité est irréprochable."

Avec cette nouvelle corde à son arc, le chef d'entreprise table sur une augmentation de 15 % en volume des commandes sur 12 mois.

Bientôt un site de production de 3000 m2

Pour installer cette machine d'impression, pas de gros déménagement, tout avait été prévu : "Nous avons fait construire un bâtiment de 2500 m2 tout neuf il y a deux ans et demi et nous avons anticipé les dalles et tout ce qu'il faut pour mettre une 8."

Et l'entreprise ne va pas en rester là. L'imprimeur vient de déposer une demande de permis de construire pour ajouter 500 m2 d'ici la fin de l'été afin de réinstaller l'atelier de façonnage et le parc machine numérique et augmenter l'espace stockage.

Plus d'articles sur les chaînes :

Orne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE PEAU recrute

Actualités de l'entreprise