Dépôt de bilan et repreneurs en vue pour Norske Skog (88)

Le groupe papetier norvégien qui possède la papeterie vosgienne à Golbey a déposé le bilan, et des négociations sont en cours pour le rachat du groupe.

Le

Aujourd'hui 19 décembre, le tribunal d'Oslo, à la demande du conseil d'administration de la maison-mère Norske Skogindustrier, a déclaré Norske Skog en faillite. Et le fond d'investissement majoritaire Oceanwood et le groupe industriel norvégien Aker ont annoncé qu'ils se portaient acquéreur du groupe papetier norvégien .

Norske Skog emploie, en France, 325 personnes sur l'usine Norske Skog Golbey située dans les Vosges et spécialisée dans le papier journal. Le groupe possède six autres sites de production de papier en Autriche, Norvège, Nouvelle-Zélande et Australie.

Fort déclin du marché

Pour expliquer sa faillite, le groupe papetier indique dans un communiqué que "le niveau d'endettement et les intérêts associés ne sont plus supportables" en raison principalement de la baisse du marché (la demande en papier journal a chuté de 35 % entre 2011 et 2017 en Europe).

Depuis le début de l'année, Norske Skog a cherché une recapitalisation mais les négociations avec les détenteurs de la dette ont échoués. Le fond d'investissement Oceanwood Capital Management - détenteur majoritaire de la dette - a alors décidé d'actionner sa garantie, ce qui a entraîné la mise en vente de Norske Skog AS, structure propriétaire des Business Units.

Et Oceanwood et Aker ont annoncé qu'ils se portaient acquéreur de la structure. Les négociation sont en cours.

"Une véritable opportunité"

"L'arrivée de nouveaux propriétaires porteurs de capitaux et d'un projet industriel solide, est une véritable opportunité pour les usines de développer leurs activités dans leur cœur de métier mais également dans les domaines innovants et prometteurs des énergies renouvelables, de la chimie verte et des écomatériaux, comme c'est le cas à Golbey", affirme la direction de Norske Skog Golbey.

"Aucune incidence sur le fonctionnement"

Norske Skog assure que ce processus n'a "aucune incidence sur le fonctionnement" des usines : "Nous pouvons assurer à nos salariés, nos clients, nos fournisseurs et tous nos autres partenaires que nous allons poursuivre nos activités tout à fait normalement pendant ce processus".

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO