IDC Imprimerie investit dans sa première presse offset Koenig & Bauer

La Rapida 106 huit couleurs permet d'imprimer et de vernir sur le recto comme sur le verso en un seul passage.

Le

IDC Imprimerie, installée à Bondues en banlieue lilloise, a fait l’acquisition d’une Rapida 106 huit couleurs. Cette presse hautement automatisée est la première machine Koenig & Bauer pour l’imprimeur.

La Rapida 106 huit couleurs permet d’imprimer et de vernir sur le recto comme sur le verso en un seul passage. Destinée à produire une grande variété de documents publicitaires en qualité supérieure, la machine a été acquise par IDC Imprimerie dans le cadre de la reprise de Deschamps Arts Graphiques, puis déménagée et mise en service à l’été 2018 par les équipes de Koenig & Bauer France.

Nicolas Quivron, le dirigeant de l’entreprise, commente :

« Quand nous avons eu connaissance de la liquidation de Deschamps, qui avait une belle image de marque sur le marché grâce à ses produits haut de gamme, nous avons monté un projet de reprise avec un confrère. IDC Imprimerie a non seulement repris la presse Koenig & Bauer, mais aussi neuf personnes en impression. Ainsi, nous avons pu acquérir un nouvel outil de production de pointe et intégrer des compétences jusque-là inexistantes chez nous dans le but d’élargir notre offre de produits avec du vernis acrylique et de proposer des produits plus qualitatifs. Ayant réalisé un chiffre d’affaires de 8 M€ en 2017, notre objectif est de l’augmenter de 40 % d’ici fin 2019. »

Une réorientation complète de clientèle en dix ans

IDC Imprimerie emploie une quarantaine de salariés. Créée en 1984 comme imprimerie de travaux de ville en typo, l’entreprise a été reprise par Nicolas Quivron en 1990. Aujourd’hui, l’imprimerie est spécialisée dans les documents publicitaires de tous types en moyennes et grosses séries.

Nicolas Quivron a investi dans des presses feuilles quatre couleurs et des rotatives. Il explique :

« Notre clientèle a été longtemps concentrée sur la VPC locale. Mais depuis le déclin de ce secteur il y a environ dix ans, nous avons dû réorienter complètement notre typologie de clients. Aujourd’hui, notre clientèle est extrêmement variée, de par sa taille autant que ses marchés. Nos clients ne sont pas seulement français, mais également belges ou suisses. »

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO