Apple Pay n'a pas encore réussi à conquérir l'Amérique

Alors qu'Apple vient de lancer son système de paiement sans contact Apple Pay aux États-Unis, un groupement de commerçants boycotte ce système.

Lancé le 20 octobre sur le sol américain, le paiement Apple Pay qui fonctionne avec la Touch ID de l’iPhone 6, compte 220 000 magasins ou applications qui supportent ce nouveau paiement. Lors de la conférence Wall Street Journal Digital, Tom Cook a annoncé qu'en trois jours, prés d’un million de cartes de crédit avaient été enregistrées.

Mais certaines enseignes ont décidé de ne pas supporter le système d’Apple. Et pas n'importe quelles enseignes. Parmi elles, on trouve l'enseigne de grande distribution Walmart (4965 magasins) ou encore la chaîne de pharmacies Rite Aid (4572 magasins).

Pour comprendre pourquoi ils ne souhaitent pas rejoindre les 220 000 commerçants déjà inscrits, il faut remonter en 2011. Cette année-là, des commerçants américains lancent le réseau Merchant Customer Exchange (MCX), pour développer un nouveau système de paiements. Et ce système, CurrentC, devrait être lancé l’année prochaine aux États-Unis.

Du point de vue technologique, CurrentC est lié, non pas à une carte bancaire, mais directement à un compte bancaire et utilise les QR codes, et non la technologie NFC comme Apple Pay. Cela permet d'éviter de payer les frais de transaction des cartes de crédit aux sociétés bancaires.

CurrentC rassemble pas moins de 110 000 magasins à travers l’Amérique qui enregistrent 1 000 milliards de dollars d’achats par an.

La prochaine étape pour Apple est de déployer Apple Pay en Chine.

Lundi, Jack Ma, le PDG du groupe chinois de commerce en ligne Alibaba, déclarait qu'il était disposé à travailler avec Apple sur les systèmes de paiement en ligne. Alibaba possède Alipay, le leader des services de paiement en Chine.  Des négociations pourraient débuter cette semaine avec le PDG chinois.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...