6 millions d'euros d'investissement pour l'Imprimerie de Champagne (52)

L'imprimerie située dans la Haute-Marne a investi, cette année, en matériel de reliure Kolbus ainsi qu'en presse feuille KBA.

Avec un effectif de 130 personnes, l'imprimerie de Champagne située à Langres est spécialisée dans la presse magazine professionnelle.

Ces dernières années, pour réduire la sous-traitance à zéro et gagner en réactivité, l'entreprise dirigée par Hervé Gironcourt a réalisé de nombreux investissements. Des investissements qui représentent depuis le début de l'année un total de 6 millions d'euros.

″On espère faire les bons choix et bien se positionner dans les années qui viennent. Aujourd'hui, si on n’investit pas, on meurt. Donc on se donne les moyens d’investir et on s'y tient,″ nous explique Hervé Gironcourt.

Tout d'abord, l'imprimerie s'est équipée de matériel de reliures Kolbus pour intégrer complètement le façonnage.

En production depuis 15 jours, une chaîne de reliure Kolbus, une BF 512 (emboîtage et passure en colle) ainsi qu'un massicot HD 143 P et une couverturière 260 DA permettent à l'imprimerie de ne plus avoir à recourir à la sous-traitance pour la reliure cartonnée.

Ces équipements complètent l'acquisition faite en 2013 d'une ligne de brochage dos carrés collés Kolbus, une KM600 20 postes PUR Hotmelt et rabat en ligne et palettiseur.

Ce matériel donne une complète autonomie à l'imprimerie. ″On est intégré complet : point métal, dos carré, reliure, routage... La totale de la chaîne graphique !″ se félicite le PDG.

Avec ses nouveaux outils, l'imprimeur souhaite se lancer sur le marché des petites séries de livres couleur (les livres d'arts, les BD, les livres jeunesse, etc.).

″On va rester concentré dans les petits volumes, qui tournent autour de 1500, 2000, 3000 exemplaires. Notre volonté, c'est de pouvoir faire du réassort très rapide,″ précise Hervé Gironcourt. Pour l'imprimeur, ce besoin de réactivité est une demande de plus en plus forte de ses clients, qui veulent coller au plus près de la demande et avoir de moins en moins de stock.

Mais Hervé Gironcourt ne s'est pas arrêté à un investissement en matériel de reliure. L'entreprise a également acquis des presses feuille.

En mai, une KBA 8 couleurs 145 a remplacé l'une des deux KBA 142 8 couleurs qui datent de 2008. Elle arrive à produire l’équivalent des deux presses de la génération précédente.
Et, en plus, une autre KBA, une 5 couleurs plus vernis en grand format aussi, est attendue en avril 2015.

Hervé Gironcourt a également agrandi les locaux de l'Imprimerie de 1 500 m2 pour obtenir une surface totale de 10 000 m2.

Avec tous ces investissements, Hervé Gironcourt qui affiche un chiffre d'affaires pour 2014 de 23 millions espère approcher les 27 millions d'ici la fin 2015.

″Si sur les deux prochaines années, la mise en route de la reliure fonctionne bien et que l'on ne déprécie pas trop notre production de magazines, on pourra peut-être envisager de rajouter une corde à notre arc avec des procédés d'impression numérique pour faire encore des plus petites séries, et on pourra peut-être aussi augmenter aussi notre potentiel de reliure si le livre marche bien...″

Plus d'articles sur les chaînes :

Haute-Marne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIES DE CHAMPAGNE recrute

Actualités de l'entreprise