L'Imprimerie de Champagne (52) reprise par son directeur général ?

Mathieu Macheret, directeur de l'entreprise depuis octobre 2018, a travaillé sur un projet de reprise pour donner un bel avenir à l'imprimerie.

En redressement judiciaire depuis avril 2019, L'Imprimerie de Champagne cherche aujourd'hui son nouveau propriétaire : un appel d'offre de reprise a été lancé début septembre et les candidats ont jusqu'au 4 octobre pour se manifester. Si le nombre de dossiers déposés n'est pas connu, Mathieu Macheret, le nouveau directeur général de l'imprimerie, nous confie se positionner pour reprendre les rênes de l'entreprise.

Depuis plusieurs semaines, Mathieu Macheret directeur de l'entreprise située à Langres dans la Haute-Marne, travaille sur ce projet. Il nous explique : "Je pars en toute connaissance de cause avec cette offre : je sais exactement où je vais et où je peux aller. C'est une entreprise que je connais très bien, à travers son fonctionnement et ses salariés. Et en reprenant tout à zéro, je suis convaincu que l'entreprise a un bel avenir."

Appartenant au groupe Graphycom, l'entreprise de 71 personnes réalise un chiffre d'affaires stable de 8,8 millions d'euros sur les marchés des magazines, des guides et des beaux livres reliés. Elle est équipée en offset grand format avec deux KBA Rapida au format 100x140 cm et possède un parc de reliure avec couverturières Intégra et cartonnées. 

"Ce sont des équipements récents, renouvelés en 2015 et 2016 et les salariés sont polyvalents" apprécie Mathieu Macheret. 

Un lourd passif à épurer

Mais l'entreprise traîne un lourd passif qui l'a conduite au 1er avril 2019 au redressement judiciaire (RJ). (Lire l'article de l'époque L'Imprimerie de Champagne en redressement : une étape "mouvementée" mais pas "infranchissable".) 

"Le RJ devait nous permettre de restructurer l'entreprise et de lui donner un nouveau souffle. Mais cette procédure n'est, selon moi, pas suffisante pour faire repartir tout à fait l'imprimerie. Avec ce passif, deux options sont possibles : soit l'entreprise raille sa stratégie d'investissements à moyen terme pour régler son passif, soit on prend le taureau par les cornes et on annule toutes les dettes pour pouvoir investir." Et l'imprimeur tranche : "Pour donner une chance à une imprimerie comme celle-ci, il faut investir."

Il ne nous donnera pas plus de détails sur son projet mais il assure : "L'Imprimerie de Champagne peut vraiment retrouver une dynamique et redevenir performante".

Plus d'articles sur les chaînes :

Haute-Marne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIES DE CHAMPAGNE recrute

Actualités de l'entreprise