L'aide s'organise autour de l'imprimerie de Dammartin (77)

Des aides et un appel aux dons se mettent en place pour permettre à l'imprimerie de à Dammartin-en-Goële où ont été abattus les frères Kouachi, de redémarrer au plus vite.

"Nous mettons tout en œuvre pour reprendre dans les meilleurs délais", assure Michel Catalano et son équipe sur le site Internet de Création Tendance Découverte (CTD), située en Seine-et-Marne. 

L'entreprise a été gravement endommagée le 9 janvier, lors du retranchement dans ses locaux des frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Spécialisée dans la communication visuelle, elle compte selon Le Monde qui cite le maire de la ville, cinq personnes et son chiffre d'affaires s'élevait en 2013, à 585 000 euros. Elle produisait tous types de supports imprimés (vitrines, enseigne, signalétique, etc) et plus de trois semines après les faits, n'a toujours pas pu reprendre son activité.

En plus des dégâts des locaux, les machines de la petite imprimerie ont été détruites. CTD possédait notamment deux presses offset, une 52 x 74 et une 70 x 100 et deux numériques, 51 x 72 et 36 x 48.

L'État, bien que critiqué par de nombreux citoyens, reste pour l'instant assez flou sur le soutien financier qu'il serait prêt à accorder à l'entreprise.

Le conseil général de Seine-et-Marne a, lui, rapidement réagi et devrait soutenir l’imprimerie dans ses démarches administratives et juridiques, ainsi que dans la recherche de nouveaux locaux et l’achat de matériel.

La commune d'Othis, où réside Michel Catalano, versera une aide de 2 500 euros à l’imprimerie.

Le Conseil régional d’Île-de-France présidé par Jean-Paul Huchon a également voté une aide d’urgence de 50 000  euros.  

La mairie de Dammartin-en-Goële a mis à disposition dans la ville deux urnes pour recueillir les dons.

Mais ce sont les commerçants de la ville qui se montrent les plus efficaces. En lançant le 21 janvier une collecte en ligne, ils ont déjà rassemblé plus de 86 000 euros au 2 février, se rapprochant à grand pas des 100 000 euros espérés par les initiateurs.

Lien vers la collecte en ligne ici. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-et-Marne
Réagir à cet article :
Jacques René Dernbach - 02 Février 2015
Je ne suis qu'à demi étonné de l'indifférence de la nouvelle équipe de Charlie Hebdo,pour eux c'est le jackpot : des aides,de la compassion,une pub gratuite tous azymuts,plusieurs millions d'exemplaires de leur immonde canard vendus en peu de temps,une audience record,bref...:le pactole ! et mois qui croyais,bétement que la solidarité,dans le malheur vaudrait ,à ce pauvre imprimeur, une petite contribution financiére...C'est quoi,à présent,quelques centaines de milliers d'euros pour les marchands de haine et de provocation de Charlie hebdo ?
Christophe Gaudry - 03 Février 2015
N'y a t il pas des assurances aussi qui devrait répondre aux dégâts en dédommageant et permettant ainsi la reprise de l'activité de cette imprimerie ... ou est ce écrit dans ces petites lignes de leur contrats que ça ne réponds pas aux prises d'otages ...
Gilles Colin - 04 Février 2015
Un homme plein de bon sens ce Jacques Dembach. Je rejoins ses propos.
Ajouter un commentaire...
Reportage : La lente reconstruction de l'imprimeur ex-otage des frères Kouachi

Une nouvelle imprimerie pour Michel Catalano (77) en septembre

L'appel au don pour l'imprimerie de Dammartin-en-Goële (77) a été entendu