L'imprimerie Chopard (25) a choisi la SM 52-8 de chez Heidelberg

Une acquisition qui a permis à l'entreprise d'éviter le passage au format 52x74.

L’imprimerie Chopard, installée à Maîche dans le département du Doubs et bientôt centenaire, a investi en novembre 2014 dans une presse offset Heidelberg SM 52 8 couleurs (37x52). Un choix qui répond à un besoin d’impression recto verso en quadri sur des produits comme les tracts ou les journaux publicitaires, petites et moyennes séries.

« Cette acquisition nous a permis d’éviter le passage au format 52x74, pour rester en harmonie avec mon format actuel, puisque je réalise tout en 37x52 dans l’atelier », explique Frédéric Chopard, dirigeant de l’entreprise.

La SM 52-8 permet surtout à l’entreprise de gagner du temps de production, en évitant le retournement des piles. « On a beaucoup gagné en productivité sur les petits produits recto verso que ce soit les flyers, les têtes de lettres et bien sûr les journaux publicitaires ».

« Contrairement à une grande partie des imprimeurs qui se dirigent actuellement vers les grands formats, nos équipements d’impression (14 groupes) nous permettent de conserver une gamme de produits comme les papiers autocopiants, les enveloppes, les petites séries de papier à lettres… »

L’imprimerie dispose d’un pôle PAO, d’un pôle impression typo offset – elle réalise toujours de la typo avec dorure à chaud – et d’un pôle façonnage pour finir l’ensemble des produits. « Nous sommes équipés pour faire pratiquement tout en interne, excepté le vernis sélectif. Avant nous sous-traitions beaucoup, mais nous avons choisi d’investir dans du nouveau matériel (pelliculeuse, margeur d’enveloppes, presse numérique…). Ce sont des investissements qui permettent au fur et à mesure d’éliminer des surcoûts ».

Située proche de la frontière suisse, l’imprimerie Chopard consacre une grande partie de son activité au secteur de l’horlogerie et de l’agroalimentaire : « nous réalisons des plaquettes, des catalogues, des bulletins de garantie pour les montres. Nous travaillons également beaucoup pour l’industrie agroalimentaire, principalement sur des emballages de chocolat, de fromage… »

Fondée en 1919, l’imprimerie compte aujourd’hui 20 salariés pour un chiffre d’affaires de 2,1 millions d’euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Doubs
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...