Rault (36) passe sous le giron de Paragon

© Google street view

Et le groupe d'impression en continu change de nom.

Le tribunal de Commerce de Châteauroux a tranché sur le sort du groupe Rault, mis en redressement judiciaire en mars dernier (lire Le groupe Rault (36) dans la ligne de mire de Paragon). C'est le projet global de Paragon qui a eu la préférence du tribunal. Le nombre de salariés du groupe va donc passer de 127 à 103 avec une baisse des effectifs principalement sur le site de Eppe Services (17 licenciements sur 35).

Le tribunal avait le choix entre deux offres de reprise, celle portée par le groupe international Paragon de la holding Grenadier, qui concernait les trois sites du groupe – l'imprimerie continu Rault située à Aigurande dans l'Indre, l'imprimerie d'étiquettes adhésives et d'impression continu Eppe Services située près de Troyes et l'unité logistique de Saint Sépulce à côté d'Aigurande – et l'offre émanant de deux cadres d'Eppe Services qui souhaitaient ne reprendre que le site de Troyes.

Nouveau propriétaire, nouveau nom

Le nouveau groupe devient Rault Eppe Solutions et cumule un chiffre d'affaires de 16,5 millions d'euros.

La direction opérationnelle va être assurée par les anciens cadres et dirigeants de Rault et Eppe Services. Franck Rovina, directeur général du groupe Rault devient le directeur de Rault Eppe Solutions. Les deux cadres qui avaient proposé de reprendre Eppe Services restent à la direction du nouveau groupe.

"Nous n'avons que les avantages de l'appartenance à un groupe, assure Franck Rovina. Il nous assure une autonomie et une indépendance totale, nous gardons nos deux images de marque qui ont fait la réputation de Rault et d'Eppe et nous avons de nouveau la possibilité de retrouver des moyens pour les matières premières et des moyens industriels."

Une nouvelle stratégie à définir

Le directeur de Rault Eppe Solutions précise : "Les grandes étapes vont être la remise à niveau des matériels les plus stratégiques et nous allons réfléchir à des investissements d'avenir pour nous permettre de faire évoluer la nouvelle société dans notre secteur d'activité que nous savons être en décroissance de plus de 10 % par an."

Franck Rovina compte notamment migrer de l'offset vers le jet d'encre, accroître l'activité étiquettes adhésives de Sainte-Savine et développer des offres de services grâce notamment à l'unité logistique du groupe.

Paragon a déjà repris à la barre du tribunal l'imprimerie D'Haussy, l'imprimerie Gresset et Lithotech/Danel (lire l'actualité de Paragon). Le chiffre d'affaires de Paragon Group dépasse désormais les 450 millions d'euros, avec 4 000 employés et 150 sites de production en Europe.

Plus d'articles sur les chaînes :

Indre
Réagir à cet article :
Gérard Tinelli - 17 Mai 2017
ils avancent à une vitesse !!!
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE RAULT recrute

Actualités de l'entreprise