Retour d'expérience : Graphipack (31) et le CTP Kodak Flexcel NX

Choix, préparation des clichés, objectifs, impression... Le photograveur toulousain partage son expérience du CTP flexo de Kodak après un an d'utilisation.

Le

Le photograveur situé à Toulouse, Graphipack, qui réalisait environ 900 000 euros de chiffre d'affaires, devrait augmenter ses résultats cette année. Ce résultat est dû au développement de l'entreprise de six personnes sur le marché sur le packaging souple haute qualité, un développement rendu possible grâce à un CTP flexo Kodak, le Flexcel NX Wide, installé en octobre 2016.

Le dirigeant et fils des fondateurs, Olivier Raulot, détaille pour nous son expérience de ce nouveau matériel qui ne présente pas seulement un rendu bien meilleur qu'une impression flexo traditionnelle... 

Une technologie particulièrement innovante

Pour s'ouvrir aux emballages souples qualitatifs, le photograveur avait le choix entre deux systèmes concurrents. 

"Nous avons trouvé la technologie de Kodak particulièrement innovante." Il explique : "L'autre solution ne nous a pas semblé pertinente, d'un point de vue financier et en terme de productivité. Sur la solution concurrente, on monte en DPI, mais la gravure est considérablement ralentie pour réaliser cette flexo HD.

Avec Kodak, on écrit un film qu'on lamine sur un polymère. Et exposer le film, comme en analogique, permet d'avoir du gain sur le point, car cela élimine les problèmes d'oxygénation. De plus, l'unité d'écriture est ultra rapide grâce à la technologie de gravure Squarespot."

Bien que le photograveur ait des manipulations supplémentaires à faire, il reste ravi. "Certes nous avons une étape en plus puisqu'il faut laminer et délaminer le film, mais cette lamination ne prend que quelques dizaines secondes et nous avons un gain de productivité qui compense largement cela."

Des calages plus rapides, une qualité constante

Et du côté de l'impression, le verdict du photograveur est sans appel : "La qualité du rendu est incomparable ! D'ailleurs nous avons d'excellents retours des clients !"

Et ce n'est pas tout. "Nos clients imprimeurs nous disent qu'ils démarrent plus vite. Cela vient de la qualité du polymère. Et en plus, le jour où le job revient, le résultat reste identique."

Le spécialiste des clichés a ainsi gagné de nouveaux marchés et convertit des clients existants. Le chiffre d'affaires de la flexo haute qualité dépasse même les objectifs du dirigeant.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO