Six nouvelles machines d'impression pour Multiplast Sepelco (93)

Deux Nyala 3 de SwissQprint, trois Epson Surecolor et une Vutek d'EFI ont été installées pour un montant d'environ un million d'euros.

Un nouveau bâtiment et un nouveau parc machine. Jérôme Bénilan a fortement investi en 2018 dans son groupe Europlast Multiplast Sepelco qui emploie 80 personnes.

Au cours de l'année, le parc machine de Sepelco, spécialisé dans la signalétique et les décors sur mesure, et de Multiplast, imprimerie numérique moyens et grands formats, a été presque entièrement renouvelé. Six machines sur neuf ont été renouvelées pour un montant d'environ un million d'euros.

Une usine neuve avec des machines neuves

Le groupe composé de trois entreprises - Europlast, transformateur plastique, Europlast Multiplast et Sepelco - a emménagé quelques mois plus tôt dans un nouveau bâtiment situé à Stains en Seine-Saint-Denis (lire Un cap important franchi par Europlast Multiplast Sepelco).

"Renouveler les machines à ce moment-là était beaucoup plus simple, explique Jérôme Bénilan. Cela nous a évité de déménager nos plus anciennes machines. Nous avons une usine neuve avec des machines neuves !"

L'imprimeur imprime sur de nombreux supports : PVC, polycarbonate, Dibond, verre, métal, bois... Il lui est même arrivé d'imprimer sur des feuilles d'or appliquées sur du papier kraft pour une grande maison de couture.

Il a opté pour deux Nyala 3, machines grand format de dernière génération de SwissQprint, en 6 couleurs plus blanc plus vernis, trois Epson Surecolor configurées en 8 couleurs plus blanc plus encre métallique et une Vutek d'EFI, modèle GS 5250 LXR 8 couleurs plus blanc à séchage led de cinq mètres de laize ont été installées.

Gain de temps, économie d'encre et d'énergie

L'imprimeur, qui s'est équipé de tous les modèles SwissQprint, est une nouvelle fois très satisfait des machines suisses.
"Ce sont des machines fiables, rapides et qui offrent une belle qualité d'impression. Elles sont parfaites !" Il détaille : "Avec les Nyala 3 qui sont en led UV, nous gagnons du temps entre les travaux, car il n'y a plus de préchauffages à chaque manipulation. C'est instantané."

Il poursuit : "Et les nouvelles Epson nous ont apporté une consommation d'encre réduite. De plus, maintenant, nous pouvons créer des aspects métalliques."

Le dirigeant résume : "Ces investissements nous ont permis de réduire la maintenance, les temps intermédiaires entre les productions, notre consommation d'énergie et le coût des consommables."

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-St-Denis
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...