Rien ne va plus entre HP et Xerox

S'il y a quelques jours HP était ouvert à un mariage avec Xerox, le ton n'est plus du tout aussi doux entre les deux protagonistes.

HP Inc. et Xerox se sont engagés dans une guerre des mots qui va certainement déboucher sur une guerre d'argent. Mais tout d'abord, reprenons dans l'ordre les événements de ces derniers jours...

Le 5 novembre, Xerox propose une offre d'achat à HP pour un montant représentant 33,5 milliards de dollars. Mais, bien que se disant ouvert à une fusion, HP rejette la proposition la qualifiant de sous-estimée dans une lettre rendue publique et datée du 17.

Xerox menace HP d'une OPA 

Et Xerox semble avoir mal, très mal pris la chose… Quatre jours après, le 21 novembre, John Visentin, le président de Xerox, indique, toujours dans une lettre rendue publique, qu'il donne à HP jusqu'au 25 novembre à 17 heures (heure de New York) pour s'engager dans "une fusion amicale". Si ce n'est pas le cas, Xerox adressera directement l'offre d'acquisition directement aux actionnaires de HP, autrement dit une OPA hostile.

Même pas peur répond HP

Le 24 novembre, HP réitère ses critiques à l'égard de Xerox rétorquant : "Lorsque nous avons eu des entretiens avec vous en août et en septembre, nous avons à plusieurs reprises posé des questions. Vous avez omis d'y répondre et vous êtes partis, choisissant une approche hostile plutôt que de continuer sur une voie plus productive. (…) Votre urgence désormais publique d'accélérer pour parvenir à un accord, toujours sans répondre à ces questions, ne fait que renforcer notre inquiétude face à votre entreprise et à vos perspectives." 
HP remet également sur le tapis la fiabilité du groupe Xerox et son manque de vision à long terme, énumérant différents points financiers et stratégiques. Et conclut ainsi : "Nous ne laisserons pas des tactiques agressives ou les gestes hostiles nous distraire de notre responsabilité de suivre le chemin le plus créateur de valeur".

Puisque c'est comme ça...

La date butoir passée, Xerox vient d'annoncer qu'il passera bien à l'action. La lettre commence par ces mots : "Votre refus de vous engager dans une due diligence mutuelle avec Xerox défie toute logique."
Il reproche également à HP "des déclarations trompeuses" sur l'état de santé du groupe.

Et Xerox termine : "Même si vous n'appréciez peut-être pas notre tactique 'agressive', nous ne nous en excuserons pas. (…) Nous prévoyons de dialoguer directement avec les actionnaires de HP pour solliciter leur soutien afin d'exhorter le conseil d'administration de HP à prendre les mesures qui s'imposent et à saisir cette opportunité incontournable."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...