Une bouteille de vin en papier débarque sur le marché européen

En plus de ses avantages environnementaux, elle ne ressemble à aucune autre bouteille, pour le directeur général de Frugalpac.

Après la maison de champagne Ruinart et son étui entièrement en fibres de cellulose, l'entreprise britannique spécialisée dans l'emballage durable Frugalpac a créé une bouteille pour les vins et spiritueux en papier recyclé.

Cette bouteille de 75 cl, baptisée Frugal, est fabriquée à 94 % de carton recyclé et d'une doublure en plastique. Frugal, dont le coût serait comparable à une bouteille en verre étiquetée, est présentée comme une solution plus écologique aux contenants en verre et en plastique.

Une empreinte carbone 84 % inférieure à celle d'une bouteille en verre

Selon une analyse du cycle de vie par Intertek, Frugal présente une empreinte carbone jusqu'à six fois (84 %) inférieure à une bouteille en verre et plus d'un tiers de moins qu'une fabriquée à partir de plastique recyclé.

Elle nécessite aussi moins d'eau que son équivalent en verre. Et elle utilise jusqu'à 77 % moins de plastique que son homologue en plastique.

Cette bouteille est également plus légère qu'une bouteille classique, ne pesant que 83 g, soit cinq fois moins.

Et elle serait simple à recycler. Frugalpac explique qu'il suffira au consommateur de séparer la partie en plastique du papier avant de mettre ces deux éléments dans les bacs de recyclage. Frugalpac indique également que la bouteille peut se mettre entière dans le bac de recyclage du papier : "La doublure en plastique sera facilement séparée dans le processus de repulpage du papier".

"En plus des avantages environnementaux supérieurs, elle ne ressemble à aucune autre bouteille", vante le directeur général de Frugalpac, Malcolm Waugh. Et en plus de se différencier par sa matière, la bouteille Frugal permet une impression sur toute sa surface.

Malcolm Waugh explique également : "Le modèle commercial de Frugalpac est de fournir des machines à bouteilles Frugal aux producteurs de vin ou aux entreprises d'emballage pour fabriquer les bouteilles sur leur site, réduisant encore plus les émissions de carbone. Les matériaux peuvent être achetés localement via les imprimeurs de carton pour donner une liberté maximale de conception et la meilleure offre commerciale."

Un vignoble italien, le premier client de Frugal

Cette nouvelle bouteille conditionne aujourd'hui l'un des vins du vignoble italien Cantina Goccia. Ceri Parke, le dirigeant de Cantina Goccia, déclare : "Lorsque certains de nos meilleurs clients hôteliers ont vu des échantillons de notre bouteille de vin en papier, ils ont tout de suite pensé que ce type de bouteille serait très bien reçu en salle. Le lancement de la bouteille Frugal est un grand pas en matière de durabilité, et ce sans compromettre la qualité du vin." 

Il ajoute : "Pour nous, la bouteille Frugal est une forme d'emballage beaucoup plus durable pour une industrie en quête d'innovation. Cela nous aidera à décarboniser le secteur des boissons."

Un projet similaire déjà lancé en 2013 et vite retourné dans les cartons

Frugalpac n'est pas la première entreprise à lancer la bouteille de vin en papier. Une autre société anglaise, Greenbottle, s'était emparée de l'idée. Elle avait, notamment, commercialisé son produit nommé Paper Boy, avec le groupe spécialisé dans le vin Truett-Hurst, sur le marché californien en 2013. Mais deux ans plus tard, Truett-Hurst avait tout arrêté. Greenbottle avait fait faillite et Truett-Hurst n'avait pas trouvé de fabricant américain. Il avait aussi reçu des réclamations sur la qualité du vin qu'il avait contestées.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...