L'imprimerie Escourbiac (81) franchit le pas du numérique

L'imprimerie du Tarn possède désormais une Linoprint CV.

Le

Spécialisée dans les impressions haut de gamme, l'imprimerie Escourbiac située à Graulhet se tourne, pour la première fois, vers l'impression numérique.
L'imprimerie de 41 salariés et 6 millions de chiffre d'affaires possède depuis juin, une Linoprint CV du constructeur Heidelberg.

Les atouts séduisants du numérique

Cette machine permet à l'imprimeur de ne plus refuser les demandes de petits tirages, de plus en plus nombreuses.

L'imprimeur a un peu traîné des pieds pour s'équiper en numérique. Alain Escourbiac, responsable commercial de l'imprimerie et fils du fondateur, explique : "L'impression numérique commence à avoir une maturité technique comparable à l'offset. On peut maintenant passer de l'un à l'autre sans que cela se voie, ce qui n'était pas du tout le cas au début du numérique."

Et après plusieurs mois d'utilisation, la rapidité, l'absence de plaques et la facilité à traiter les petits volumes en numérique, ont particulièrement convaincu l'imprimeur.

La Linoprint CV permet d'imprimer à la vitesse de 90 pages par minute sur différents supports, jusqu'à 300 g/m2 et l'imprimeur se sert de la cinquième couleur possible sur cette presse pour le blanc.

"Nous avons choisi cette machine parce qu'elle présente une grande qualité d'impression, mais également parce qu'elle gère des supports de 70 cm en longueur, un format plus grand que ce que les autres presses numériques équivalentes permettent. Cela nous permet de proposer une offre différente," précise Alain Escourbiac.

Un MOF offset aux commandes de la Linoprint

Et pour bien apprivoiser cette nouvelle technique d'impression, c'est un spécialiste de l'impression traditionnelle qui est aux commandes de la presse numérique.
D'après Alain Escourbiac, Franck Surowiec est très content de ce nouveau poste, étant désormais entièrement autonome, de la réception du fichier jusqu'au façonnage.

Franck Surowiec est même Meilleur ouvrier de France depuis 2008 en tant que conducteur offset. Car si la conduite d'une presse numérique est bien plus accessible qu'une offset, la culture du papier et l'expérience du papier restent un atout important, souligne l'imprimeur.

 

Plus d'infos sur la société Escourbiac Sa
Reportage : Escourbiac et le numérique

En 25 ans, ce conducteur offset MOF est passé du moyen-âge à la science-fiction

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Escourbiac Sa dans le classement de l'imprimerie
ESCOURBIAC SA recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO