La Sib (62) s'équipe d'une presse Heidelberg avec entrée bobine

Cette presse offset XL 106 8 couleur est équipée du dispositif de coupe transversale CutStar du constructeur allemand, lui permettant de combiner les avantages du coût de démarrage du rotatif et la flexibilité du feuille.

Beaucoup de changements pour l'imprimerie Sib située à Saint-Léonard dans le Pas-de-Calais. La Société d'impression du Boulonnais qui vient tout juste de reprendre, avec Mordacq, l’imprimerie Sego du Val d'Oise (lire L'imprimerie Sego reprise par deux imprimeurs du Nord), a également investi dans du matériel dernière génération.

La Sib qui emploie 200 personnes pour 35,7 millions d’euros de chiffre d’affaires a reçu fin décembre 2015 une Heidelberg XL 106 8 couleurs avec entrée bobine. Cette presse commence sa production cette semaine.

"C'est une machine entre les machines feuilles traditionnelles et les rotatives, explique Marc Leroy, le directeur de la Sib. Il y a le monde des rotatives 16 pages, le monde des feuille à feuille et cette machine. Son système CutStar d'entrée bobine permet à la fois d'être une machine feuille traditionnelle très rapide (18 000 exemplaires par heure), mais permet également d'utiliser les papiers que l'on utilise sur les rotatives."

Installé devant le margeur, le dispositif de coupe transversale CutStar gère une large gamme de substrats en bobine avec des grammages entre 40 et 300 g/m2. Le support d'impression est débité de la bobine, puis coupé avec ce système au format voulu. Les feuilles coupées s'insèrent ensuite les unes sous les autres, formant une nappe qui est transportée vers le margeur de la machine d'impression.

Cette presse remplit le vide entre machines feuilles et rotatives

Le chef d'entreprise souhaite augmenter sa productivité et sa qualité d'impression, mais il compte également pouvoir répondre aux clients avec la machine la plus adaptée possible.

"Les rotatives sont un point minimum de production pour être rentabilisée de par les gâches papier, etc. Et les machines feuilles c'est l'inverse : quand on montre trop haut, elles ont un coût d'exploitation très importante. Cette machine s'inscrit au milieu. Elle vient vraiment remplir un vide qu'il y avait."

La presse Heidelberg entrée bobine sera, par exemple, très pertinente sur les catalogues à forte pagination. "Elle peut enchaîner des dizaines et des dizaines de calages sur des quantités relativement faibles," explique Marc Leroy.

"Avec nos machines numériques, nos machines feuilles traditionnelles, cette machine haute vitesse feuille et bobine puis nos rotatives à calages rapides M600c, nous avons une progression qui n'est pas inintéressante sur la souplesse."

Quatre conducteurs de machines 8 couleurs ont été formés à cette nouvelle machine.

Plus d'articles sur les chaînes :

Pas-de-Calais
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise