5 millions d'euros d'investissement pour Corlet Imprimeur (14)

© Corlet Communication

L'imprimeur normand s'est équipé notamment d'une Komori H-UV pour gagner en rapidité.

Après avoir renouvelé son parc machine noir, Corlet Imprimeur du groupe Corlet installée à Condé-sur-Noireau dans le Calvados, s'attelle cette année à moderniser son parc de machines d'impression couleurs. Entre le nouveau matériel et les travaux d'aménagement pour ces machines, l'imprimeur arrive à une enveloppe de 5 millions d'euros d'investissement.

Les objectifs de ces dépenses : "Nous sommes en train de rafraîchir un peu notre parc et surtout de le faire correspondre aux besoins d'aujourd'hui", explique Jean-Luc Corlet, président du groupe Corlet et fils du fondateur, Charles Corlet.

Prochainement elle sera équipée d'une nouvelle ligne de dos carré de Kolbus et d'une presse offset Heidelberg. En avril, l'entreprise a reçu un CTP Magnus de Kodak, et fin février, c'est une presse Komori 29 H-UV 4 couleurs équipée d'un groupe vernis en ligne qui a pris place à l'atelier.

Une Komori H-UV pour gagner en réactivité

La nouvelle presse offset UV de Komori remplace une presse offset 52x74 de 5 groupes âgée d'une dizaine d'années. Entrée en production en avril, cette Komori sert principalement à l'impression des couvertures.

 

"Elle permet de sortir directement les couvertures sèches qu'elles soient en vernis brillant, mat ou soft touch. Nous sommes comme ça toujours dans le timing que l'on nous demande aujourd'hui, c'est-à-dire 'Il faut livrer hier' !"

Grâce à la technologie de séchage instantanée H-UV, les travaux peuvent tout de suite passer à la prochaine étape de la production. "Pour faire sécher par oxydation une couverture, il faut au moins une demi-journée. Là comme couverture est tout de suite sèche, nous gagnons en rapidité et surtout en réactivité, puisque nous faisons la finition dans la foulée."

Corlet connaît déjà la technologie H UV, ayant depuis deux ans une GL 8 40 (72x102) 8 couleurs. Et très satisfait de cette presse, Jean-Luc Corlet a décidé de réinvestir dans cette technologie à séchage instantanée : "Elle est vraiment très bien en réactivité et en qualité d'impression."

Il note cependant : "Tous les consommables, comme les blanchets les encres, liés à cette technologie de séchage, toutes marques confondues, sont plus coûteux".

Une ligne de dos carré de Kolbus et son bâtiment

Corlet Imprimeur prépare aussi activement l'arrivée d'une ligne de dos carré de Kolbus d'occasion, une KM 411. "Pour installer cette chaîne de dos carrée, il fallait un bâtiment de 60 mètres de long. Il a fallu déplacer des stocks et rénover le bâtiment de 1800 m2."

La KM 411 atteint les 12 000 cycles par heure contre les 5000 du matériel actuel. Elle permet également de nombreuses opérations en ligne, comme des couvertures à rabat ou le collage des pages de garde.

Corlet Imprimeur a également investi dans une jaquetteuse qui pose aussi les bandes. "Il fallait absolument automatiser ces opérations qui étaient manuelles." Toujours dans l'idée de gagner du temps.

Et en octobre, c'est une Heidelberg XL 106 8 P, presse offset quadri recto verso, qui entrera en production à l'atelier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Calvados
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

CORLET IMPRIMEUR recrute

Actualités de l'entreprise