La première JETvarnish 3D Evo au monde installée à l'imprimerie ICA (38)

Les dirigeants d’ICA, Dann Ramstein, à gauche, et Rémi Courand, sont très satisfaits des performances de la JetVarnish Evo.

L'imprimerie Courand et associés s'est équipée de la dernière innovation de MGI, la JETvarnish 3D Evo équipée du scanner AIS.

Rémi Courand, ingénieur de formation, a entrepris de nombreux changements pour adapter aux mutations du marché l'imprimerie fondée il y a 110 ans par ses ancêtres. La dernière évolution en date est l'installation de la toute première machine d'ennoblissement numérique de format B1+ de MGI, la JetVarnish 3D Evo.

L'imprimerie ICA, dirigée par Rémi Courand et son associé Dann Ramstein, génère un chiffre d'affaires de 11,7 millions d'euros et emploie 48 personnes à Tignieu Jameyzieu en Isère. Les directeurs tiennent à offrir une prestation totalement intégrée. ICA dispose donc d'un parc machine constitué de trois presses offset Komori H-UV, de presses numériques et d'une quinzaine d'équipements de finition.

L'imprimerie générait un volume important de travaux intégrant du vernis sélectif et de la dorure. Or cette branche bien que déjà très actif était en attente d'innovations. "Nous ne pouvions pas proposer des travaux avec des données variables avec vernis ou dorure", précise Dann Ramstein, directeur général associé d'ICA.

Il poursuit : "Après une étude complète et une batterie de tests avec les deux constructeurs du marché, la solution MGI JetVarnish 3D Evo s'est imposée d'elle-même : la qualité du vernis sélectif est supérieure aux procédés traditionnels et le processus de dorure numérique à chaud est totalement maîtrisé."

Le système AIS, un système "révolutionnaire"

En avril 2016, ICA a donc été la première entreprise équipée de la JetVarnish 3D Evo de MGI et de son module de dorure iFoil et accède ainsi à l'ennoblissement en données variables au format B1+. Présentée officiellement lors de la Drupa 2016, cette presse intègre le scanner AIS piloté par une "technologie d'intelligence artificielle" qui automatise le repérage de chaque feuille, en courts, moyens et longs tirages.

Ce système permet une surimpression parfaite du vernis et de la dorure même en données
variables. Grâce à sa puissance de calcul considérable, il effectue plus de 5000 milliards d'opérations par seconde et adapte à la volée l'impression du vernis en compensant toutes les déformations induites par l'impression, le pelliculage ou encore le stockage et ce sans ralentissement de la production.

"Ce système est révolutionnaire et représente un bond technologique par rapport à tous les autres systèmes existant sur le marché, estime Dann Ramstein. C'est le seul système au monde qui corrige spécifiquement chaque page en fonction de ses défauts propres. Il ne nécessite aucune marque de repérage pour traiter les feuilles."

Cette technologie très perfectionné apporte une contribution majeure à l'opérateur en le déchargeant des tâches de calage et de suivi qualité. "La productivité et la plus haute qualité de repérage tout au long de la production sont les deux grands bénéficiaires de cette innovation majeure."

Le vernis sélectif plat, le vernis relief avec des effets 3D et la dorure à chaud en données variables sont les trois nouveaux savoir-faire d'ICA. "Ce sont de formidables leviers de croissance très différenciant" conclut Rémi Courand. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Isère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE COURAND ET ASSOCIES recrute

Actualités de l'entreprise