L'imprimerie Multisigne (37) multiplie les investissements

En fort développement, Multisigne renforce son parc machine numérique, finition, informatique et planche sur une certification RSE.

Avec + 20 % de chiffre d'affaires sur un an à 7 millions d'euros, Multisigne située à Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire se porte comme un charme. Auparavant spécialisée uniquement dans la sérigraphie d'affiches, l'entreprise a ajouté à son arc l'impression numérique de PLV, sous l'impulsion d'Émily Pornet, la fille du fondateur (lire Multisigne, une réorientation particulièrement réussie). Et pour accompagner cette croissance et cette réorientation, outre l'embauche de sept personnes l'an dernier, la dirigeante entreprend des investissements sur différents postes. 

Une SwissQprint pour les petites séries

En janvier, une nouvelle table de lamination à chaud spéciale encre UV Arkane de Kala et une seconde table à plat Nyala de SwissQprint de 3,2 × 2 m ont été installées aux côtés d'une autre machine suisse de 2015. Le dernier modèle, une Nyala 3 en led, est configuré en 6 couleurs plus blanc.

"Nous avons une machine adaptée à chacun dossier : notre X3 (Inca Onset X3 de Fujifilm, NDLR) imprime de grosses séries de PLV, et la SwissQprint sert aux petits dossiers sur tous les supports. Mais la première SwissQprint tournait en 3 x 8, car nous avons de plus en plus de demandes sur les petites séries. C'est, selon moi, la meilleure machine à plat du marché sur la petite série."

L'espace logistique PLV amélioré

Les investissements machines sont l'occasion de réaménager tout l'atelier. La partie dédiée au conditionnement s'agrandit. Multisigne propose un service de logistique comme le kitage des PLV ou l'envoi des productions à des plateformes logistiques ou directement en magasin. Et l'activité PLV étant en croissance, ces services sont aussi en hausse.

Nouvel ERP installé et label RSE en cours

Multisigne a également investi dans le parc informatique. Les serveurs ont été renforcés, un nouvel ERP a été installé et l'imprimerie est en train de mettre en place l'automatisation des flux de production.

Multisigne s'est également lancée dans une certification RSE, le label Print'Ethic. "C'est une vraie demande des clients dans les appels d'offres", souligne Emily Pornet.
Elle devrait obtenir cette certification en mai.

Plus d'articles sur les chaînes :

Indre-et-Loire
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

SERIGRAPHIE MULTI SIGNE recrute

Actualités de l'entreprise