Une presse Heidelberg d'occasion à l’Imprimerie Peau (61)

La remise à neuf de la Speedmaster XL 105 8 couleurs à retiration s'est terminée dans l'atelier de l'imprimerie.

Pour coller au prix du marché du magazine, l'imprimeur de Basse-Normandie a opté pour une presse offset d'occasion, une Speedmaster 8 couleurs de la marque Heidelberg, et il ne le regrette pas.

La dernière presse offset Heidelberg arrivée en janvier 2016 sur le site de l'Imprimerie Peau est une machine d'occasion. Cette Speedmaster XL 105 8 couleurs à retiration complète un atelier de deux autres machines de la marque allemande, une XL 106 5 couleurs plus vernis et une CD 74 4 couleurs plus vernis.

Positionnée sur des marchés à forte valeur ajoutée, l'Imprimerie Peau située à Berd'huis dans l'Orne affiche une belle progression de chiffre d'affaires avec + 15 % en 2015 (lire L'Imprimerie Peau, une entreprise qui a la forme) atteigant 7,4 millions d'euros avec 45 salariés. Et pour continuer la stratégie de diversification qui réussit si bien à l'entreprise, Guillaume Sauget, le président, a souhaité se tourner vers le magazine. Pour coller à ce marché sur lequel les prix sont assez tendus, il a choisi un outil de production avec des conditions financières raisonnables et opté pour une presse d'occasion Speedmaster XL 105 8 couleurs à retiration équipée du système Prinect Inpress Control.

"C'est la première fois que nous investissons dans une presse d'occasion. La démarche n'était pas évidente, car nous voulons préserver notre image d'imprimeur haut de gamme", avoue Guillaume Sauget. Il poursuit : "Les machines de seconde main de cette marque sont reconnues pour leur valeur. C'était pour nous un gage de sécurité".

Une remise à neuf complète

La XL 105, qui appartenait à un imprimeur allemand, a été entièrement remise à neuf par les équipes Heidelberg. En Belgique, elle a été démontée, nettoyée par cryogénisation puis repeinte. (Guillaume Sauget aurait pu d'ailleurs choisir la couleur de la presse ! Mais le patron a préféré ne pas rompre l'unité de son parc machine avec ses deux autres Heidelberg.)

Le travail de reconditionnement s'est terminé à l'imprimerie. "Les techniciens de chez Heidelberg ont ensuite changé les pièces ici dans notre atelier. La presse étant toute propre et toute neuve cela permet un bon diagnostic. Et nous n'avons pas eu de mauvaise surprise. Des pièces d'usures, comme les pinces, les rouleaux ou les systèmes de retournement, ont été changées, mais rien d'autre."

Puis techniciens Heidelberg et conducteurs de l'imprimerie ont procédé à des essais d'impression. "Nous avons fait des tirages PSO pour vérifier sa qualité d'impression et il n'y a aucun souci !". Cette presse reconditionnée fonctionne d'ailleurs, comme les deux autres machines offset, selon la norme ISO 12647-2 PSO.

Le directeur se réjouit : "Elle est vraiment comme neuve ! Je ne vois aucune différence. Le bilan est donc très positif".

Et un atelier de finition renforcé

L'imprimerie Peau a également, en remplacement, installé en avril 2016, un nouveau CtP Heidelberg, un Suprasetter 106 DCL à chargement automatique double cassette sans chimie. L'entreprise d'impression a aussi renforcé son atelier de finition avec une table de découpe numérique grand format O2i Print, une Omnicut CB06, arrivée en mars et une assembleuse piqueuse d'Horizon, une Stitchliner ST 6000 en mai. Et le mois prochaine, c'est une raineuse plieuse de Horizon CRF 362 qui arrivera. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Orne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE PEAU recrute

Actualités de l'entreprise