La révolution copernicienne de l'impression à la commande selon Eric Levy (Interforum)

Lors du dernier Salon du Livre à Paris, Eric Levy, président d'Interforum (Editis), intervenait pour présenter le nouveau système d'impression de livres à la demande, Copernics (voir article Copernics veut imposer sa révolution dans le secteur de l'édition). Voici un extrait de son exposé.

Le

"Copernics est un nouveau système déployé chez Interforum en partenariat avec Epac qui assure l’investissement (25 M€). Ce qui est révolutionnaire c’est le couplage de l’impression avec la logistique. Plus aucune rupture, l’ensemble ne fait plus qu’un. Epac ce sont 3 usines aux USA qui fonctionnent en offline.

Interforum aura un continuum entre la production, la préparation de commande et la livraison. C’est une 1re mondiale, car c’est la 1re fois que Epac se connecte à la logistique. On quitte la linéarité de Gutenberg, pour un système en étoile, le robot distribuant le travail dans chaque atelier. En étoile, car quand une machine est lente, on en met 2, puis 3, etc., ce qui fait qu’au final l’installation fonctionne à la vitesse de la machine la plus rapide. Les robots s’occupent de tout, sur la chaine logistique, il y a un ouvrage différent toutes les 6 secondes. Il s’agit d’aller à la même vitesse que les opérateurs qui mettent les ouvrages dans les cartons.

Nous visons 15 000 ex. différents et à l’unité par jour, un exemplaire nouveau toutes les 4 secondes. À l’heure actuelle, c’est 15 000 ex. unitaires… mais par an ! 100 % de toutes les fabrications sont concernées. Nous monterons également en gamme avec des vernis sélectifs, métal, relief, et travaillerons sur tout type de papiers. Ce sont 10 000 références présentes dans notre base, nous en visons 40 000, puis à terme ce sont toutes les références produites par Editis et ses partenaires tiers qui seront disponibles en impression à la commande :

  • Zéro stock
  • Zéro défaut
  • Zéro manquant
  • Zéro délai, quand la commande arrive je la fabrique

L’intérêt en terme de production est l’analyse du coût complet. Nous allons pouvoir réfléchir au coût complet d’un ouvrage vendu et non plus au coût par ouvrage produit. Ce que nous faisons depuis Gutenberg.

Combien j’ai dû imprimer de livres pour pouvoir en vendre “x” exemplaires ? Il faut entre 160 et 180 % du besoin pour couvrir le risque de manquant en sachant que l’on est en surstock 80 % du temps… L’impression à la demande est une solution respectable qui répond à des attentes. Le Print to Customer (Impression à la commande) est devenu indispensable pour nous les éditeurs. C’est la commande qui va provoquer la fabrication.

On pensait que le digital serait un risque mortel pour le papier. C’est grâce au digital que l’on arrive à sublimer le papier, l’objet livre va pouvoir être produit à l’unité de façon industrialisée. Une révolution c’est un grand cercle, Gutenberg a mis fin aux scribes qui dupliquaient des livres à l’unité et bien on y revient avec Copernics. De la fin des livres à la faim d’un livre."

Reportage : La révolution copernicienne de l'impression à la commande selon Eric Levy (Interforum)

Copernics veut imposer sa révolution dans le secteur de l'édition

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO