Obsolescence des matériels : Ne pas trop écouter le chant des sirènes

Avec la question de l'obsolescence des matériels, nous nous trouvons plongés davantage dans le domaine de l'irrationnel que dans celui du rationnel. L'imprimeur, lorsqu'il aborde cette question, réagit le plus souvent en… imprimeur plutôt qu'en chef d'entreprise. Et il a tort.

Ces deux caractéristiques - importance et irréversibilité - posées, pour quelles raisons prendre, ou non, la décision de changer son matériel ? Et quand la prendre ?

Il n'existe pas de réponse standard.

C'est pourquoi il faut absolument refuser les lieux communs. Chaque cas est un cas particulier. Cependant, il suffit d'observer.

Généralement, on change son matériel dans le but soit d'augmenter les moyens de production de l'entreprise, soit de gagner en qualité de production, soit encore de conforter un changement récent de stratégie, à moins que ce ne soit pour intégrer une nouvelle technologie ou, plus simplement encore, un nouveau savoir-faire.

Dans le cadre de ces choix, et sans attendre qu'ils soient usés, on se rend vite compte que certains matériels sont alors dépassés, c'est-à-dire qu'ils ne sont plus capables de rendre le service qu'ils doivent rendre dans des conditions économiques acceptables. Et non pas parce qu'ils n'existent plus dans la gamme du fournisseur qui vous les avait vendus !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Obsolescence des matériels

Obsolescence des matériels : La pseudo nécessité de mettre à jour son matériel

Obsolescence des matériels : Bien mener la réflexion jusqu'à son terme