Face aux prédateurs des imprimeurs de livres en France, Laballery contre-attaque !

Partant du fait que l'éditeur tend vers le zéro stock, l'objectif de Laballery est le zéro gâche. Ce à quoi l'imprimeur est arrivé.

Le

« Il s’agit d’un nouvel atelier unique en Europe », annonce Hubert Pédurand, directeur général du groupe Laballery.

L’imprimeur installé à Clamecy, dans la Nièvre (58), se dote d’un nouvel outil de production : une rotopage numérique qui permettra, grâce au logiciel clic.edit, de produire plus vite les commandes des éditeurs de manière totalement automatisée et en flux continu.

« Nous avions le devoir de réagir fasse à ces prédateurs »

« Nos concurrents sont inquiets et ils ont raison ! », prévient Hubert Pédurand.

« Notre nouvel avion de chasse qui sera en action dès la mi-novembre 2018 est équipé de canons à longues portées pour que les assaillants Tchèques, Roumains, Polonais, Italiens, Espagnols et autres Hollandais arrêtent de siphonner comme ils le font les marchés des livres noirs et bichromie en France ».

Pour Hubert Pédurand, il est primordial d’agir avant qu’il n’y ait plus d’industries en France.

« Nous avions le devoir de réagir fasse à ces prédateurs qui ne visent qu’à nous asphyxier façon Amazon, nous les imprimeurs français, pour un jour remonter les prix quand il n’y aura plus d’industrie en France. »

Le nouvel outil en phase finale d’installation à Clamecy dans un écrin de 2000 m2.

S’adapter à un flux qui tend vers le zéro stock

Avec ce nouvel outil, Laballery met la barre plus haut en termes d’efficience, d’innovations, de performance et de rapidité.

« Nos clients nous demandent de réimprimer des titres dont les 1ers tirages sont à peine livrés. On est clairement dans un flux qui tend vers le zéro stock chez eux, à nous à adapter nos flux en amont avec notre ERP, et en aval avec notre propre logistique. »

Partant du fait que l’éditeur tend vers le zéro stock, l’objectif de Laballery est le zéro gâche. Ce à quoi l’imprimeur est arrivé.

Un nouvel outil capable de produire 10 millions de livres nouveaux par an nécessitait un nouveau quai pour une logistique industrielle au départ de Clamecy.

« Nous avons mis 2 ans pour réfléchir à une solution “multi-POD” capable d’amalgamer “N" livres de 200 ex. à 5000 ex.. Nous y sommes. Nous aurons des trains de tirage qui atteindront plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires, chaque wagon étant composé de livres ayant le même format et le même papier, la variabilité venant des paginations avec des épaisseurs de dos allant de 1,5 mm à 65 mm sans que la ligne ne s’arrête. »

Et en fin de ligne, le robot change de palette à chaque nouvel ISBN.

« C’est hypnotique ! Du jamais vu ! La seconde ligne est d’ores et déjà à l’étude, elle pourrait bien arriver plus tôt que prévu, le redressement de Floch qui a rejoint le groupe Laballery en février 2016, étant fulgurant ! » 

Hubert Pédurand :

 « Cet investissement de plus 6 M€ (bâtiment inclus) a été fait via la mobilisation du fidèle pool bancaire de la SCOP LABALLERY, augmenté de la BPi nouveau partenaire de la SCOP via son prêt robotique. Nous sommes également reconnaissants envers la région Bourgogne Franche-Comté au titre du fonds FEDER et de la Communauté de Communes Haut Nivernais - Val d’Yonne et de notre OPCA AGEFOS PME-CGM pour leur concours toujours appréciable pour aider des PME comme les nôtres à se développer en misant sur l’innovation et la formation professionnelle pour que l’on puisse encore demain fabriquer les livres en France. »

Plus d'infos sur la société Nouvelle Imprimerie Laballery
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Nouvelle Imprimerie Laballery dans le classement de l'imprimerie
NOUVELLE IMPRIMERIE LABALLERY recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO