Démarrer dans le cross-média

Le secteur des arts graphiques très centré sur l’impression papier se centre de plus en plus à présent sur la communication (sans pour autant oublier le papier)

Canon dans son rapport Insight 2012[1] sur la perception qu’ont les clients sur la valeur de l'impression papier mettait déjà en avant que le cross-média soit l'un des domaines sur lesquels les acheteurs d'imprimés sollicitent les imprimeurs pour les aider à rendre leurs communications plus efficaces et pour les informer sur les différentes possibilités qu’offre le marché dans ce domaine.

Ces acheteurs d’imprimés envisagent des campagnes cross-médias mixant le support papier avec d’autres types de médias mis en ligne, permettant ainsi par des références croisées de suivre et de mesurer plus efficacement les taux de réponse de leurs campagnes marketing.

Ainsi, un défi majeur pour les imprimeurs spécialisés dans la communication, le marketing direct, est de transformer leurs modèles d'affaires pour devenir des experts et fournisseurs de services marketing cross-média. 

D’autres analyses et études[2] sont même plus directives et affirment que la transition d’une imprimerie de labeur traditionnelle vers une imprimerie experte en services cross-média soit désormais une nécessité, et non plus une option comme peuvent penser certains imprimeurs.

Ainsi maîtriser la communication cross-média et marketing est devenu critique pour les imprimeries. Bien que l’investissement dans les procédés d’impression numérique soit tout naturellement la première étape qui vient à l’esprit des imprimeurs pour offrir des supports personnalisés, il ne suffit pas pour répondre pleinement aux enjeux du cross-média.

L'évolution vers une imprimerie du cross-média implique le développement de nouvelles compétences, quelquefois un repositionnement, en adoptant de nouveaux modèles d'affaires, propres au e-commerce, de nouvelles capacités opérationnelles et de nouvelles méthodes de ventes.

Le voyage d'un imprimeur vers l’expertise du cross-média varie d'une entreprise à une autre, mais Canon dans son guide[3] dédié aux imprimeurs pour réussir leur transformation cross-média propose ce modèle :

[1] The Bigger Picture: Your customers’ view on the value of print, Canon, Mai 2012

[2] Cross-Media Takes Hold: Learning from the Leaders, InfoTrends, 2011

[3] Cross-média guide, Canon, décembre 2014

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Jean François Dray - 25 Janvier 2015
On faisait déjà ça en 1983 avec TV, radio, mailings, on appelait ça autrement avec moins de fumée autour, "tout le reste n'est que littérature " disait l'autre!
Didier Rouillard - 26 Janvier 2015
Salut Yves, merci pou cet article - Afin de mettre en place le "chemin de fer" vers l'imprimerie cross-média, il est nécessaire pour les imprimeries de posséder et d'exceller autour de "ressources stratégiques" comme le data-crunching, les infrastructure informatiques sophistiquées, le comportement consommateur, le ciblage marketing etc.. Ne pouvons-nous pas penser que d'une part la culture des imprimeurs est un frein important à l'entrée, et d'autre part que ces ressources stratégiques sont déjà présentes auprès de leurs donneurs d?ordres - servies marketing - overlap) ?
Tom Lawrence - 26 Janvier 2015
"Very Interesting article. This is the future of print selling. B2CPrint has developed a cross media web to print so print providers can sell via multi channels. as an example for large format you can view www.b2cwide.com and in adition an application that you can sell Canvas prints with http://www.b2cprint.com/wide-app-en The App can be implemented in printer Facebook page and will allow visitors to make orders online. www.b2cprint.com/facebook , it can be very relevant for all product sales as there is same 3 channels w2p for small format.
Christophe Fourcroy - 27 Janvier 2015
Bonjour à tous, Votre présentation du cross média et ces opportunités sont très pragmatiques : les imprimeurs doivent acquérir de nouvelles technologies, de nouvelles compétences, une nouvelle vision du marché (un repositionnement)?soit se défaire de sa culture pour migrer vers une autre façon de développer son business, sa relation client. Les imprimeurs doivent formuler une offre originale entre les éditeurs de solutions qui vendent directement aux donneurs d'ordre assorti de leur intégrateur (Maps?), certaines plateformes (ELPEV...) qui proposent des solutions intégrées et les sociétés de MRM (Wedia) qui attaquent via le digital?.La route semble longue, le "voyage" proposé par Canon est tortueux! Et pourtant le marché est là : travailler en omnical est complexe pour un annonceur, les investissements en numérique et Print s'équilibrent, la moitié des directeurs marketing selon la dernière étude Experian semble prêt à investir dans l'organisation de leurs campagnes cross média L'intention , la formulation et le partage d'un business model sont donc impératifs. C'est une étape préalable à la prise de risque...et l'investissement, dans des systèmes , des formations, des commerciaux sur un terrain inexploré. Comment atteindre cet objectif? : l'entrepreneuriat et la richesse du comité de direction va permettre ce "bon en avant" dans toutes les dimensions de l'entreprise!, ou l'externalisation de ce "projet" via un conseil externe, si la société n'a pas le casting approprié. Les opportunités sont là , il faut les saisir! Et comme toute ®évolution il y'a les pressureurs et les autres? CF
Vincent Demuliere - 29 Janvier 2015
Yves, où peut-on se procurer le guide Canon ?
Sylvie Brossois - 31 Janvier 2015
Bonjour, une remarque concernant la qualité rédactionnelle : erreurs de syntaxe, de temps... faites relire s'il vous plaît avant de publier !
Ajouter un commentaire...
Reportage : L'histoire VistaPrint

Réenchanter l’imprimerie et les industries graphiques par l’innovation

Les six secrets des leaders