La Nyala SwissQprint, "couteau suisse du grand format" selon SharePrint (54)

Depuis 18 mois, l'imprimerie est équipée d'une Nyala de SwissQprint, une table à plat qui complète parfaitement son parc machine offset UV.

Le

SharePrint, basée à Maxeville près de Nancy en Meurthe-et-Moselle, est spécialisée dans l'impression sur supports spéciaux (plastique, polypro, PVC, PET...). Grâce à son parc machine complémentaire, l'imprimerie propose aujourd'hui de nombreux supports en très court à moyen tirages. 

Équipée en offset UV, l'imprimerie se lance il y a 4 ans dans l'impression grand format avec une première table à plat. "Elle est venue en complément de nos marchés offset UV 75x106", explique Philippe Colin, président de l'imprimerie SharePrint.

Pour tester le marché, l'imprimeur limite les risques en investissant dans une machine d'occasion. Le résultat est concluant, le marché est là, mais la productivité n'est pas au rendez-vous. "Nous réalisons des travaux très proches de la qualité offset, mais avec cette machine nous étions beaucoup trop lents."

La Nyala, une machine d'impression à tout faire

L'imprimeur passe alors à l'étape supérieure et la remplace, il y a un an et demi, par une machine neuve, une Nyala du constructeur suisse SwissQprint, de 2 x 3,2 m, avec options roll, blanc et vernis.

Cette nouvelle machine quatre fois plus rapide que la précédente comble toutes les attentes de l'imprimeur : "Comme j'aime à le dire, la SwissQprint est le couteau suisse du grand format ! C'est une véritable machine à tout faire ! Et avec la qualité suisse !"

De multiples supports possibles en grand format

Le président explique : "Elle nous a ouvert des horizons sur des typologies de supports que l'offset ne permet pas : nous pouvons imprimer sur des plaques de PVC expansé, sur du dibond de 3 à 6 mm dans des formats pouvant atteindre 2 x 3 m sans aucun souci."

Il poursuit : "Nous pouvons imprimer des supports transparents avec la fonction blanc pour faire, par exemple, des vitrophanies en petites quantités. Nous avons aussi imprimé des paysages sur des dalles de plafonds led. Ce client n'était pas satisfait de la qualité ailleurs ! Nous répondons également à des demandes de signalétique de nos clients et nous faisons des prototypes de packaging."

L'impression de prototypes avant le passage à l'offset 

SharePrint a d'ailleurs récemment réalisé des prétirages d'emballage sur du PVC transparent 500 microns imprimés en quadri plus blanc avec découpe, avant une production à 50 000 exemplaires sur sa presse offset UV.

Et le chef d'entreprise souligne concernant les BAT : "La chromie de la SwissQprint est calée sur celle de l'offset (nous avons un flux Prinect de Heidelberg puis on bascule sur la SwissQprint avec le rip Caldera)."

Philippe Colin conclut : "Elle nous donne entièrement satisfaction ! En plus, nous n'avons aucune intervention. Les barres de têtes sont toujours parfaitement réglées... C'est plus par sympathie que nous demandons au technicien de venir une fois par an à l'atelier !

Parfois des imprimeurs m'appellent parce qu'ils préparent un investissement pour savoir si nous sommes satisfait de la SwissQprint. Et je leur dis : vous pouvez signer les yeux fermés !"

Plus d'infos sur la société Shareprint
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Shareprint dans le classement de l'imprimerie
SHAREPRINT recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO