Une seconde ligne CTP VLF pour Aubin Imprimeur (86)

Aubin Imprimeur augmente sa productivité, assure sa production et accède à la certification PSO.

Aubin Imprimeur, dirigée par Hugues Montézin, achève son plan d'investissement 2018 d'un montant de 3 millions d'euros. Après l'installation en début d'année d'une presse rotative Manroland 705 Evo, puis d'un massicot Baumann et de différents autres équipements de finition, l'imprimerie située à Ligugé dans la Vienne s'est dotée d'une nouvelle ligne de production de plaques offset très grand format

En novembre, l'entreprise feuille et bobine, qui réalise 26 millions d'euros dans le catalogue, le livre, le magazine et le packaging, a reçu une ligne CTP VLF Q3600 avec le module multicassettes (MCU – multi-cassette unit). Ce CTP gère les plaques jusqu'au format 208 x 160 cm qui servent au parc machine offset feuille en 120 x 160 cm et aux rotatives.

Un CTP Q3600 Kodak automatisé

"Nous avons deux lignes CTP, nous explique Jean-François Jolivet, directeur de production de l'imprimerie Aubin. Nous renouvelons la plus ancienne qui datait de 2001, par un matériel plus récent et avec des performances et des automatismes accrus, notamment la perforation des plaques et la réception. Cela nous permet d'augmenter notre productivité et de sécuriser notre production avec l'ancien CTP que nous gardons en back-up."

Le CTP est également équipé d'un module multicassettes qui peut contenir jusqu'à 300 plaques dans quatre cassettes contenant chacune 75 plaques avec intercalaires. La cassette est automatiquement sélectionnée en fonction du job.

La certification PSO en ligne de mire

"Et nous sommes en train d'achever notre certification PSO (qui regroupe les normes ISO 12647, NDLR) sur les moyens feuilles et rotatifs. Ces investissements en CTP satisfont à ce standard."

L'imprimeur ajoute : "Ce nouvel investissement est pour nous conséquent. C'est la deuxième grosse vague d'investissement. Quelques semaines après la reprise de la société à CPI en décembre 2013, nous avions déjà modernisé notre parc machine pour un montant de 4,5 millions d'euros."

Plus d'articles sur les chaînes :

Vienne
Réagir à cet article :
Sylvie Guionet - 27 Décembre 2018
et pendant ce temps, il licencie pour motif économique individuel un handicapé (24 ans de maison). UNE IMPRIMERIE AVEC DES VRAIS GENS DEDANS.!!!!!!!!
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise